Association Salonaise des Jeux de Simulation

Amicale se réunissant le samedi pour jouer à des jeux de rôle, de plateau, etc.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Le Monde Celte

Aller en bas 
AuteurMessage
daidodji saburo
Incarnation
Incarnation


Nombre de messages : 1406

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeDim 11 Mar - 16:42

Le monde celte c'est toute l'Europe moins l'Empire romain et les terres occupées par les Germains et assimilés.

A l'origine, il s'agissait de peuplades vivant entre le bassin du Danube et la vallée du Rhin.
A l'aube de l'âge du fer, sans doute aux alentours du 8ème siècle avant JC, ces peuples ont commencé leur migration. On ne sait pas ce qui en est à l'origine. On peut supposer que la surpopulation les a contraint à chercher de nouvelles terres.
Ces migrations ont poussé ces peuples principalement vers l'ouest pour des raisons religieuses. En effet, les celtes désignaient les points cardinaux à l'exception de l'ouest. Selon leurs croyances, vers l'ouest on aborde une vaste mer au-delà de laquelle se trouve le royaume des morts.

Les peuples celtes ont en commun la religion. C'est elle qui constitue le ciment de ces peuples. La culture celte est de transmission orale. Druides et bardes sont les gardiens du culte et du savoir. C'est par eux que se transmet la connaissance et passe l'information, souvent sous forme de légendes. Ce n'est pas par hasard si les Romains vont s'acharner à poursuivre ces religieux et leur interdire de pratiquer leur culte. C'était une manière d'achever la conquête et de briser la résistance des celtes.
Grâce aux moines irlandais, une faible partie de cette culture orale est parvenue jusqu'à nous. Les Celtes ne pratiquent pas la religion de la même manière que les Latins. La représentation des dieux est une hérésie et la manière de les apréhender se rapproche plus du monothéisme judéochrétien que du panthéisme gréco-romain. Ce qui peut expliquer en partie la vitesse avec laquelle le christianisme s'est répandu en Europe occidentale.

La principale arme des Celtes lors de leurs conquêtes a été leur supériorité technologique, notamment leur maîtrise de l'acier.
Lors de leur installation, les Celtes ont assimilé les peuples soumis et se sont acclimatés. C'est ce qui explique les différences entre Ibères, Gaulois, Bretons, Galates...qui ont adopté une part du mode de vie et des usages des peuples soumis. De même, les peuplades celtiques ont des langues différentes. On distingue le parler des Belges de celui des Ligures ainsi que celui des Gaulois de celtique, etc.
On sait par exemple que les premiers Celtes occupant l'île de Bretagne, les Calédoniens ont été refoulés par la suite vers le nord par des migrants belges qui ont occupé ce qui est aujourd'hui l'Angleterre et le Pays de Galles.

Ce que l'on appelle la Gaule est un ensemble géographique compris entre les Pyrénées au sud et le Rhin et les Alpes à l'est. Au sein de cet ensemble cohabitent trois zones linguistiques: le Gaulois proprement dit ou Celte, le Belge et l'Ibère.
Au sein de cet ensemble cohabitent avec plus ou moins de bonheur une soixantaine de tribus aux origines parfois obscures. Etant donné les effectifs de chacune de ces tribus, parler de peuples est peut-être plus proche de la vérité. Ces peuplades ne se valent pas entre elles. Certaines en regroupent d'autres au sein de coalitions qui se font la guerre entre elles. La situation politique n'est pas très différente de celle rêgnant en Grêce. On peut comparer le conflit entre l'alliance arvèrne et l'alliance eduenne avec ce qui s'est produit entre Sparte et Athènes.

Ce qui lie les Gaulois entre eux, plus que la géographie et la religion, c'est un mode de vie original, distinct de celui des autres Cèltes qui est le fruit d'une lente évolution et d'échanges, principalement avec le monde méditerranéen.
Les Gaulois sont sédentaires, ils ont un mode de vie urbain centré sur l'oppidum, une forteresse qui est un centre économique, politique et militaire. L'habitat proprement dit est très dispersé. Les Gaulois vivent au sein de hameaux qui sont de gigantèsques exploitations agricoles entre les mains de nobles liés aux paysans par des liens proches de la vassalité ou du clientélisme. les hameaux sont proches les uns des autres et toujours à portée de l'oppidum qui sert de refuge en cas d'invasion, ce qui en dit long sur l'évolution martiale des Celtes. On est passé clairement d'une culture très agressive à une politique plus pacifique et défensive.
Les Gaulois sont des artisans très habiles et d'excellents agriculteurs. Ils pratiquent l'élevage de chevaux, d'ovins et de porcins, connaissent l'utilisation d'engrais naturels, pratiquent l'assolement triennal et disposent de machines agricoles assez perfectionnées. Les artisans gaulois maitrisent de nombreuses techniques de teinture, ils savent manier le bronze avec lequel ils savent exprimer une certaine forme d'art, connaissent le fer à cheval, maitrisent l'acier et savent construire de très ingénieuses fortifications. Le traffic d'étain entre l'île de Bretagne et le monde méditerranéen a permis de favoriser les échanges de toutes sortes. Le commèrce fluvial est une réalité, de même que le traffic maritime sur l'Océan, les routes si elles ne sont pas pavées sont larges et suffisamment entretenues pour permettre à des marchands romains de les emprunter avec des chariots.

La société gauloise est hiérarchisée. A la tête de la cité se trouvent les religieux puis les nobles qui sont des guerriers à cheval et des propriétaires terriens. Le peuple est composé d'artisans et de paysans. Avec le développement du commèrce, une caste de marchands émerge et tend à contester la suprématie de l'aristocratie.
Une peuplade est gouvernée par un Vergobret, une sorte de magistrat élu pour un an qui exèrce le pouvoir exécutif mais ne commande pas l'armée qui est confiée à quelqu'un d'autre lorsque le besoin s'en fait sentir. Le pouvoir législatif est exercé par une assemblée de nobles. On ne met pas, ou rarement les décisions aux voix, car les nobles ont entre eux des liens de clientèles et des alliances politiques permettent de faire basculer l'opinion sans qu'il soit nécessaire de procéder à un vote. Il est vrai que les discussions sont souvent houleuses et, au dire d'observateurs romains, pas très différentes de ce qui se passe au Sénat de Rome. Les religieux veillent en principe à ce que les usages soient respectés par les politiciens. Ceci dit, l'intimidation, la corruption et le meurtre sont d'usage courant chez les nobles.
Un Gaulois est un homme libre qui subvient lui-même aux besoins de sa famille et peut tirer l'épée pour la défendre. Les serviteurs qui ne sont pas toujours des esclaves sont vus comme la lie de la société. Il leur est interdit de porter les armes et de porter les cheveux longs à l'exception des ambacts qui forment une sorte d'armée permanente soldée.

Les Gaulois ne portent pas toujours la moustache qui est un signe de noblesse et un privilège de l'aristocratie mais ils s'efforcent de toujours avoir une chevelure abondante qui est un signe de force et de vigueur.
D'ailleurs, la calvitie est considérée comme une malédiction.
Le style vestimentaire est très simple et pratique. Chemise fermant au col par des boutons ou/et des lacets, manteau à capuche fermant à l'aide d'une fibule, braies (sorte de pantalon très ample) serré aux chevilles, chaussures de cuir parfois fourrées. Les vêtement sont faits de laine et de lin (l'utilisation abondante de cuir et de fourrure est plutôt une mode germanique). Les vêtements des nobles sont très colorés et l'usage de carreaux et de rayures est courant...d'ailleurs, on suppose que les couleurs utilisées devaient avoir une signification ou être le signe d'appartenance à un clan ou famille, voire tribu, à l'instar des motifs de tartan des Ecossais. Les Belges et assimilés se peignent le visage et le corps au combat ou lors de cérémonies religieuses.
L'appartenance à un peuple est matérialisée par un torque, une sorte de barre flexible fait de cuivre ou d'or et décoré de motifs religieux ou/et claniques que l'on porte au cou. Le port de bijoux est un signe extérieur de richesses qui marque le rang social.
Pour faire simple, plus il y a de cheveux, de moustaches, d'or, de couleurs et de d'objets aux motifs ciselés, plus le rang social est élevé.
Les femmes portent des robes longues serrées à la taille et sans manches par dessus une chemisette (ou combinaison). Elles portent les mêmes manteaux que les hommes et également des bijoux. Elles ont les cheveux longs et portent souvent un serre tête en forme d'anneau ainsi qu'un peigne. D'après certains récits, les Gauloises savaient se décolorer les cheveux...ce qui pourrait expliquer les légendes sur la blondeur des femmes gauloises.
(pour la mode cèlte en général, la série Kaamelott est assez proche de ce à quoi pouvaient ressembler des gaulois).
En ce qui concèrne l'hygiène, il semble que les Gaulois connaissaient le savon et en faisaient un usage intense qu'il s'agisse de se laver comme de laver les vêtements. On sait qu'ils se lavaient les cheveux et en prenaient grand soin.
Les Gaulois avaient un mode de vie urbain très inférieur aux standarts gréco-romains. Les Celtes formaient une société rurale et, s'ils connaissaient pour certains les villes du monde méditerranéen, ils n'avaient pas pour ambition de les imiter ne serait-ce que parce que cela les auraient contraint d'avoir un recours accru à de la main d'oeuvre servile... ce qui n'était pas une pratique en adéquation avec leur culture.
Les Nobles et les marchands maitrisaient le Latin et parfois le Grec car il leur était nécessaire d'utiliser l'écriture pour les comptes, les lettres, etc.
Ils utilisaient ces alphabets avec la langue qui allait avec car il ne nous est jamais parvenu de texte écrit en dialècte et c'est dommage.

Je n'ai pas pû faire plus court et je trouve que c'est limite superficiel



Post scriptum sur l'économie.

Il semblerait, qu'à la fin de la deuxième guerre punique, les échanges commerciaux entre la Gaule et le monde méditerranéen aient connu une nouvelle ampleur et ils auraient participé au décollage économique de la Gaule.
Riche en or, la Gaule l'était, mais guère plus que l'Espagne ou l'Egypte si ce n'est moins. La plupart des pièces de monnaies retrouvées de cette époque ont été frappées à l'étranger.
Il semblerait, et les vestiges des villes anciennes tend à le confirmer, que la balance du commèrce extérieur de la Gaule (et je me permets cet anachronisme) ait été largement excédentaire. Le traffic d'étain en provenance de Bretagne et dont les Gaulois se faisaient les intermédiaires exclusifs n'a été que le déclencheur d'une politique commerciale accrue avec les Grecs et les Romains qui avaient des comptoirs en Gaule.
Si les Gaulois importaient du vin et certains produits de luxe au bénéfice de leur aristocratie, les méditerranéens leur achetaient des produits de consommation courante pour lesquels les Gaulois étaient compétitifs: poteries, outillage, céréales comme l'avoine ou l'orge, chevaux de monte, laine. Le mécanisme des exportations a dopé l'artisanat, la constitution de grands centres urbains, de même que la constitution de corporations de négociants.
En fait, la Guerre des Gaules a coupé la civilisation gauloise dans son élan.
C'est un peu comme si, aujourd'hui, les USA détruisaient la Chine à coups de bombes atomiques.
D'ailleurs, la résistance imposée par les Gaulois aux légions de César puis d'Auguste a démontré la vitalité d'une civilisation et son désir de ne pas mourir. On ne peut pas en dire autant des royaumes héllenistiques dont les peuples ne demandaient qu'à se soumettre à n'importe quel envahisseur.

_________________
"-Ave Publius Servius Capito. Tu avais pris rendez-vous?
-Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus."


Dernière édition par le Mar 13 Mar - 21:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4784

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeDim 11 Mar - 21:46

daidodji saburo a écrit:
En effet, les celtes désignaient les points cardinaux à l'exception de l'ouest.

Je ne comprends pas tout à fait le sens de cette phrase. Ils n'avaient pas de mot pour "Ouest" ? Mais ils y sont allés quand même ?

Beau boulot, en tout cas. Je vais le transposer du point de vue d'un rèmain de l'époque... dont les connaissances sur le sujet seront, de toute façon, assez superficielles ! Wink

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daidodji saburo
Incarnation
Incarnation


Nombre de messages : 1406

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeMar 13 Mar - 15:48

L'héritage gaulois:
- Certains mots de vocabulaire passés par le Latin puis le Français. Il s'agit d'un vocabulaire en rapport avec la nature et/ou l'agriculture.
- La plupart des villes françaises ont été fondées par les Cèltes et portent le nom des peuplades qui y vivaient.
- Certains savoirs faires techniques: tonneau, construction navale, mobilier, teinture, forge,...


Ce qui a disparu:
- La langue.
- La religion.
- Certains savoirs faires ont disparu entre l'invasion définitive au 1er siècle avant JC et la chute de l'Empire romain: la plupart des techniques agricoles en particulier ont été perdues et il faudra attendre le XVIème siècle pour remettre en pratique certaines méthodes.


L'assimilation par les Romains.
Les Gaulois vont cesser leurs révoltes à partir du moment où Rome commencera à considérer cette population comme une composante à part entière du monde romain et non plus comme des barbares soumis.

_________________
"-Ave Publius Servius Capito. Tu avais pris rendez-vous?
-Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4784

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeMar 13 Mar - 20:42

Côté désir de ne pas mourir, je crois que les carthaginois ne peuvent être concurrencés. Mais ça ne leur a pas suffit, malheureusement.

Pour les royaumes hellénistiques, ce commentaire peut paraître choquant mais je confirme que l'Egypte et la Syrie sont tombées comme... des fruits trop mûrs.

Le plus regrettable, dans l'assimilation des celtes... et là, c'est l'économiste qui parle... c'est l'étouffement du progrès technique. Les romains étaient de grands juristes, d'étonnants ingénieurs et de redoutables soldats. Mais contrairement aux celtes ils n'appliquaient pas leurs talents à quelque chose d'aussi trivial que l'agriculture... sauf la pisciculture destinée aux riches sénateurs, bien sûr.

Enfin, c'est peut-être un point de vue affreusement caricatural sur la question ?

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daidodji saburo
Incarnation
Incarnation


Nombre de messages : 1406

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeMar 13 Mar - 21:26

Peut-être en effet.

Les Romains maitrisaient un certain nombre de savoirs techniques auxquels ils appliquaient volontiers les connaissances prises aux Grecs...les Romains étaient tout de même de redoutables maçons et d'extraordinaires terrassiers.
Il est vrai qu'ils n'ont pas consacré ces techniques à élever de grands monuments religieux comme les Egyptiens ont pû le faire...ils se sont contentés de construire des routes, des ponts et des systèmes d'irrigation...ah, si! Ils ont inventé la coupolle!...et la médecine!

Je ne reproche pas tant aux Romains d'avoir essayé de détruire la civilisation celtique (avec un certain succès) que de ne pas avoir sû perpétuer ses savoirs faires.
D'ailleurs, les Gaulois, au début, ils ont surtout reproché aux Romains de les avoir réduit à l'état de citoyens de seconde zone c'est à dire de leur avoir enlevé une part de leur liberté plus que d'être là.

Mon propos précédent était de souligner que le progrès technique dont les Gaulois ont été à l'origine était dû au caractère "libéral" de la société Gauloise. Quand on parle d'artisans et de paysans, il ne s'agit pas d'esclaves et/ou de serviteurs mais d'hommes libres propriétaires de leur outil de travail. Bienvenue dans la Silicon Galliae!

_________________
"-Ave Publius Servius Capito. Tu avais pris rendez-vous?
-Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daidodji saburo
Incarnation
Incarnation


Nombre de messages : 1406

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeMer 14 Mar - 16:06

Abordons les choses qui fachent...la cuisine par exemple.


Les Gaulois sont de gros consommateurs de viande...on ne peut pas demander à des types qui bouffent du jambon rôti d'être des pros de la pisciculture et du fromage de chèvre (pour répondre à une précédente remarque).
Adèptes du régime grec (ou régime tout court) passez votre chemin!

- Viande: rôtie ou bouillie (probablement en fonction de sa fraicheur).
Le porc est la viande la plus côtée, suivie du chien, du mouton, volailles...le cheval et le boeuf arrivent loin derrière (les Gaulois élèvent surtout des vaches laitières...il est probable que la consommation de boeuf et de cheval soit surtout une manière d'honorer la mémoire d'un animal domestique mort subitement).
Les mets de choix sont les animaux tués jeunes...de préférence du porc...et de préférence la cuisse et les côtes.
Les plats sont posés sur la table et l'on se sert par ordre de préséance.

- Légumes: fèves, pois chiches, salsifis, poireaux, blètes, céleri, etc.

- Fruits: fraises des bois, myrtilles, cassis, prunes, pommes, poires, framboises, châtaignes.

- Pâtisseries: à base de froment, d'oeufs, de lait de vache, de miel (les gaulois ont des ruches) et parfois de fruits.

- Céréales: du blé (épeautre, sarazin, froment, orge, etc) consommé sous forme de bouillie le plus souvent, parfois agrémentée de lait, de l'avoine. Le pain arrivera avec l'invasion romaine.

- Assaisonnements: sel marin, moutarde, sauge, persil, laurier.

- Laitages: lait de vache consommé tel quel, fromage.

- Salaisons: les Gaulois savaient faire de la charcuterie comme du patée, du jambon, du saucisson, du lard.

- Boissons: hydromel, cervoise. Le vin est importé et consommé pur par l'aristocratie (les premières vignes seront plantées par les romains).

- Recettes: apparemment, les Gaulois s'efforçaient de varier l'ordinaire en mélangeant des fruits et de l'assaisonnement avec la viande rôtie.
On a retrouvé des rèstes de porcelet aux pommes et à la moutarde (entre autres) lors de fouilles archéologiques.

- Repas: 3 par jour.
Au lever: une bouillie de céréales prise sur le pouce avant d'aller travailler.
Midi: Repas pris en famille comportant viande, soupe, fromage.
Soir: repas frugal pour la plupart des Gaulois sauf les jours de banquet et pour l'aristocratie qui reçoit souvent.


Les Gaulois mangent plus et plus souvent que les Romains mais c'est normal, eux ils bossent!

_________________
"-Ave Publius Servius Capito. Tu avais pris rendez-vous?
-Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daidodji saburo
Incarnation
Incarnation


Nombre de messages : 1406

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeMer 14 Mar - 16:45

La guerre.

Les premiers cèltes étaient des guerriers féroces qui se ruaient sur l'ennemi avec une grande sauvagerie.
Avec la sédentarisation et le développement économique, les Cèltes de Gaule se sont assagis.
Les guerres qu'ils livrent sont le plus souvent défensives ou alors poursuivent des buts politiques limités.

Les nobles, c'est à dire la caste des guerriers, ils combattent à cheval et portent un armement défensif important: cotte de mailles, casque lourd, jambières, brassards, grand bouclier, parfois protection frontale pour le cheval.
Ils sont armés de l'épée longue gauloise et d'une ou plusieurs lances qu'ils brandissent au dessus de la tête soit pour frapper l'adversaire avec force soit pour la projeter.

Les nobles vont au combat flanqués d'ambacts. Les ambacts sont des fantassins professionnels lourdement armés à l'instar de leur patron.
On devient ambact, c'est à dire serviteur, pour payer une dette ou parce que l'on a tout perdu.

L'infanterie. Chaque citoyen est tenu de pouvoir défendre sa famille et sa tribu. En général, on envoie un homme par famille faire la guerre.
Le fantassin gaulois ne porte pas d'armure ou rarement et porte parfois un casque.
Il porte toujours le grand bouclier et une épée.
L'armement principal rèste une lance assez longue, sans doute le fruit de l'expérience des guerres livrées en Grêce, ou alors une fronde ou un arc.

Les Gaulois combattent en rangs serrés et, s'ils ne répugnent pas à tendre des embuscades, ils rechigent à la manoeuvre surtout si elle vise à reculer. Plus généralement, le manque de structures organiques pèse sur les tactiques et la souplesse des armées.
Le gros de l'infanterie est une milice féodale dont le niveau d'entrainement est fonction de l'initiative de chacun de ses membres en ce domaine.
Les ambacts forment une force tout à fait respèctable et les nobles l'élite des armées.

Les Gaulois ont une culture basée sur l'héroisme et l'exploit individuel (d'où le nombre de Gaulois partis s'enrôler chez les Grecs et les Romains)mais il ne s'agit pas d'une société militariste. Le résultat face aux Romains sera peu brillant le plus souvent.
On peut reconnaitre aux Gaulois une grande obstination et un grand courage au combat.
A noter, l'excellence de la cavalerie comme on l'a dit plus haut.

Sous l'Empire, les Romains auront tendance à recruter leurs cavaliers en Gaule car ils fourniront les meilleurs cavaliers de l'Empire.
On notera la démonstration de la légion Alaudae (recrutée en Gaule par César) sur les éléphants de l'armée sénatoriale en Afrique (c'est quoi?...des vaches? Bof, on s'en fout, on y va! Plus c'est gros plus il y a de gloire!).
D'ailleurs, l'équipement des Equites Alares sera intégralement repris des Gaulois.

_________________
"-Ave Publius Servius Capito. Tu avais pris rendez-vous?
-Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daidodji saburo
Incarnation
Incarnation


Nombre de messages : 1406

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeMer 14 Mar - 18:38

Mon perso.

Ambiorix fils de Teutomatos est un chevalier de la tribu des Sequanes.

Son père a été assassinné ainsi que ses frères ainés suite à de peu reluisantes affaires politiques.
Ambiorix a dû à son jeune âge d'avoir été épargné par le parti au pouvoir à Vesontio (Besançon).
Il a passé son enfance à s'entrainer et travailler auprès de sa mère qui mène d'une main fèrme l'exploitation familiale.
C'est auprès d'elle qu'il a appris le Latin.
A seize ans, Ambiorix a rencontré Epona, la fille d'un dignitaire de la tribu lors des festivités de Beltaine (la fête du printemps).
Le fruit de leurs amours était en route lorsque le père d'Epona est venu demander des comptes au jeune et présomptueux prétendant.
Ambiorix a épousé Epona en échange d'une forte somme d'argent qu'il a dû emprunter.
Pour rembourser sa dette, Il est parti ainsi que nombre de jeunes hommes à l'appel d'un représentant du Sénat de Rome venu recruter des cavaliers.
Dix ans ont passé. Par l'intermédiaire de ses hommes, Ambiorix a appris le décès de sa mère et la naissance de son fils. Epona a repris les reines du domaine. Ambiorix envoie régulièrement de l'argent au pays pour faire patienter ses créanciers.

Ambiorix est un homme grand et svelte.
Il porte les cheveux longs en deux longues nattes blondes rabattues vers la nuque, sa mèche est maintenue attachée vers l'arrière à l'aide d'un peigne d'or.
Il porte des braies blanches à carreaux bruns comme tous les membres de sa famille, une chemise bleue ainsi qu'un manteau à capuche de même couleur.
Ambiorix porte un torque d'or ainsi que des bracelets du même métal.
Son casque lourd est fait de bronze ciselé aux motifs oghamiques et surmonté d'un cimier à crin de cheval.
Ambiorix ne se sépare jamais de son épée dont le fourreau de bois recouvert de cuir est décoré de motifs celtiques en bronze.


Le Monde Celte Phpgra10

Maison d'Ambiorix sur les bords de la Sequana (Saône).


Les Sequanes:
Ce peuple contrôle la haute vallée de la Saône, les vallées du Jura ainsi que la plaine s'étendant entre le Jura et les Vosges (trouée de Belfort).
Puissant, il dispose de trois Oppida et de trois peuples clients.
Il entretient des liens de fraternité avec les Helvètes.
Les ennemis des Sequanes sont les Eduens dont la montée en puissance ne cesse d'inquiéter.
Les Sequanes sont avec les Arvernes les seuls rivaux sérieux des Eduens en Gaule Celtique. Ils contrôlent l'accès à l'Est de la Gaule. Les Germains qui voudraient descendre vers le sud après avoir franchi le Rhin devraient obligatoirement passer par eux et la barrière des trois oppida.
En cas de soucis avec les Eduens, il se pourrait très bien que les Sequanes laissent passer les Germains (c'est ce qui va se produire en 58 av JC) qui, du coup, tomberaient en plein territoire eduen...
Il faut savoir que les Eduens ont été proclamés du temps de Marius: Amis du Sénat de Rome.

_________________
"-Ave Publius Servius Capito. Tu avais pris rendez-vous?
-Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4784

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: it   Le Monde Celte Icon_minitimeMer 14 Mar - 19:29

daidodji saburo a écrit:
Peut-être en effet.

Les Romains maitrisaient un certain nombre de savoirs techniques auxquels ils appliquaient volontiers les connaissances prises aux Grecs...les Romains étaient tout de même de redoutables maçons et d'extraordinaires terrassiers.

Je parlais d'un point de vue strictement économique. Les grecs avaient inventés nombre de principes révolutionnaires, repris et parfois développés par les romains, comme la... vapeur, pour n'en citer qu'un. Mais, du fait du travail servile, ces inventions n'ont jamais été appliquées à l'agriculture ou à l'artisanat.

Un économiste comme Schumpeter a bien mis en évidence l'importance de l'innovation et de sa diffusion dans la sphère économique.

Il est dommage de constater que les infrastructures remarquables mis en place par les romains n'ont pas réellement favorisé un boom économique. Je ne veux pas noircir le tableau, l'agriculture italienne pendant la période ayant tendance à être sous-évaluée. Mais tout de même, l'absence notable de progrès technique est un signe évident de décadence.

Ce n'est pas l'explication ultime de la chute de l'empire romain, loin de là ! Je reconnais voir l'histoire par le petit bout de la lorgnette : l'économie. Un critère très réducteur - par exemple, la renaissance carolingienne est une épouvantable période de stagnation économique du fait du coup d'arrêt donné aux échanges avec le Proche-Orient !

Il est cependant intéressant de se demander pourquoi le génie et la volonté romains ont été cantonnés à des domaines bien particuliers... mais enfin, là, on parle des celtes.

Notez au passage que, ce qui a perdu les celtes, c'est... les incursions celtes dans le Latium, notamment la mise à sac de Rome. Les débuts de l'impérialisme (et de la paranoïa) romain vient de cette période... sur le thème : il faut arrêter nos ennemis avant qu'ils n'arrivent à Rome !

On connaît la suite...

1 point d'expérience pour la participation, et 1 autre pour le background du personnage, au fait.

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daidodji saburo
Incarnation
Incarnation


Nombre de messages : 1406

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeJeu 15 Mar - 22:39

Fin du post pour moi.

Si tu veux autre chose, tu fais sonner la messagerie.

_________________
"-Ave Publius Servius Capito. Tu avais pris rendez-vous?
-Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daidodji saburo
Incarnation
Incarnation


Nombre de messages : 1406

Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitimeLun 23 Nov - 11:36

Je reviens sur cette description périmée par l'usage du jeu auquel elle était destinée pour faire une appartée sur l'épée gauloise.

D'après des fouilles récentes en Auvergne qui ont permis d'exhumer les rèstes d'un champs de bataille du 1er siècle avant JC, il semblerait que l'épée gauloise devait être au moins aussi tranchante qu'un sabre de samouraï.
On a retrouvé de nombreux rèstes de ces épées ainsi que des centaines d'ossements de guerriers inhumés sur le champs de bataille. La plupart ont été tués par des coups tranchant net et c'est remarquable pour l'époque. Egalement, on a mesuré les cadavres et l'on a découvert que la taille moyenne de ces hommes était de 1,76m. Pour l'époque, c'est assez impressionnant.
La bataille a dû être une effroyable mêlée à laquelle ont participé des hommes extrêmement grands et robustes armés d'une lame de rasoir géante.
Je comprends un peu mieux la terreur que les Cèltes pouvaient inspirer aux Méditerranéens.

_________________
"-Ave Publius Servius Capito. Tu avais pris rendez-vous?
-Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le Monde Celte Empty
MessageSujet: Re: Le Monde Celte   Le Monde Celte Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Monde Celte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Monde Celte
» Tour du monde virtuel
» Tout le monde s'en fout...
» Le petit monde d'Angélique
» Le monde de l'Obscure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Salonaise des Jeux de Simulation :: Tax Collector :: Antiquités-
Sauter vers: