Association Salonaise des Jeux de Simulation

Amicale se réunissant le samedi pour jouer à des jeux de rôle, de plateau, etc.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4476

MessageSujet: Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)   Dim 12 Sep - 14:05

Aucun rapport avec le jeu de rôle, hein, rassurez-vou ! Et la plupart d'entre vous s'en battront l'oeil. Mais un sujet de conversation revient souvent avec notre sadique préféré : la fameuse règle selon laquelle les professeurs seraient payés seulement 10/12ème du salaire des autres fonctionnaires de même catégorie.

Jean-Yves indiquait que cette soit-disant règle relevait de la légende urbaine. J'abondais plutôt dans son sens, après réflexion, le salaire modeste des professeurs par rapport aux fonctionnaires de catégorie équivalente ("A", c'est à dire les cadres de la fonction publique) s'expliquant à mon avis par la quasi absence de primes. Pour parler de quelque chose que je connais bien, les primes (technicité, etc.) sont importantes dans le ministère des finances, et de plus en plus...

Un site local de la SGEN confirme cette version :
http://www.sgencfdtlorraine.org/spip.php?article1198

Avec une réponse ministérielle de 1986, qui précise bien les choses :
En application du décret n°48-1108 du 10/07/1948 modifié, le classement hiérarchique des grades et emplois des personnels civils et militaires de l’Etat affiliés au régime général des retraites est défini par les indices extrêmes bruts qui leur sont affectés dans les tableaux annexés à ce décret. Ce décret constitue le seul fondement règlementaire en la matière. Il n’existe pas de règle juridique ni de clause implicite établissant un rapport entre les rémunérations des personnels enseignants et celles des fonctionnaires appartenant à des corps classés dans les mêmes catégories.

En fait, la règle des 10/12èmes aurait été évoquée notamment dans un décret du 10 juillet 1946. Mais le décret du 10/07/1948 est postérieur à celui-ci et avait redéfini les traitements des fonctionnaires.

Le site indique que d'autres fonctionnaires de catégorie A ont le même nombre de points d'indice que les professeurs. La différence doit se faire sur les primes (les professeurs touchent une indemnité de Suivi et d’Orientation, par exemple, mais rien de comparable je crois au 13ème mois et demi des fonctionnaires des finances).

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akodosho
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 3824

MessageSujet: Re: Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)   Dim 12 Sep - 14:19

Quel courage ^^

La fameuse indermnité (l'ISO) est de l'ordre de 60€ par mois. Elle est majorée quand on est prof principal.
Pour ma part c'est ma seule prime.
L'autre prime que l'on peut percevoir concerne les profs dans les bahuts difficiles (je ne donne pas l'acronyme, ça change tous les ans).

Pour gagner plus, je dois travailler plus ^^.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer2.tharaud.net/
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4476

MessageSujet: Re: Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)   Dim 12 Sep - 15:23

Moi je peux pas.

Enfin, si, je peux renoncer à des jours de congés non pris contre un peu d'argent. mais au taux actuel, c'est plutôt du vol !

Sinon, comparé à la myriades de primes que peut avoir un inspecteur des impôts ou du trésor, l'ISO c'est pas grand-chose.

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akodosho
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 3824

MessageSujet: Re: Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)   Dim 12 Sep - 16:35

Moi je peux. En fait, pour nécessité de service, je ne peux refuser la première heure. D'ailleurs on ne peut fonctionner sans heure supp'.

Ex : L'an dernier, j'avais deux 6e (3hx2), deux 4e (3hx2) et deux 3e (3.5hx2) soit 19h donc 1h sup'.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer2.tharaud.net/
Yogojabi
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 3002

MessageSujet: Re: Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)   Dim 12 Sep - 17:39

akodosho a écrit:
Ex : L'an dernier, j'avais deux 6e (3hx2), deux 4e (3hx2) et deux 3e (3.5hx2) soit 19h donc 1h sup'.

19h, soit 1 heure sup...pfff... qu'est ce qu'il faut pas lire... je croyais qu'on était à 35h, mais pour les profs c'est toutes les 2 semaines c'est ça?? ^^

_________________
Fuck the Kingsguard. Fuck the city. Fuck the king.

Sandor Clegane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4476

MessageSujet: Re: Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)   Dim 12 Sep - 19:21

Une heure devant une classe ne peut se comparer à une heure de bureau, par exemple - même si mes agentes sont parfois hystériques, ouch ! Et il faut tenir compte de la préparation, la correction des copies, etc.

Mais je suppose que c'était de l'humour ? Wink

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Yves avait raison ! (une histoire de fonctionnaires)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débat: Et si Marx avait raison?
» Jean-Yves CRENN Maire de LOPEREC à l'Elysée
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» PROSPER AVRIL AVAIT RAISON !
» a propos de la selection des U17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Salonaise des Jeux de Simulation :: La Compagnie du Samedi :: Auberge-
Sauter vers: