Association Salonaise des Jeux de Simulation

Amicale se réunissant le samedi pour jouer à des jeux de rôle, de plateau, etc.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Background général] Mages et Ordre d'Hermes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
akodosho
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 3824

MessageSujet: [Background général] Mages et Ordre d'Hermes   Ven 2 Mar - 16:10

Les mages ont toujours existé dans l'histoire de l'humanité. Ils pouvaient être prêtre, rois-dieux, simples shamanes ou même des personnes dotées d'un talent hors du commun... De fait, ces personnes étaient souvent dotés d'un pouvoir politique qui s'appuyait sur ces capacités. Les mages ne travaillaient pas ensemble, se livrant au contraire à une concurrence souvent mortelle.

La première union de mages couronnée de succès eut lieu durant la civilisation romaine, à travers le culte de Mercure (version romaine du dieu grec Hermes). La règle de base était simple : les membres du culte avaient interdiction de lever la main sur un autre mage. L’agressivité et la paranoïa diminuant, les mages purent échanger leurs savoirs et progresser dans leur art. Malheureusement, la désintégration de l'Empire romain entraîna la fin du culte de Mercure et donc l'unité des mages. La période du Haut Moyen-Age qui s'ensuit est frappée du sceau du déclin.

Bonisagus, probablement le plus grand mage de tout les temps, change cette situation à la fin du VIIIe siècle. D'une part, il découvre la "parma magica", permettant à un mage d'être doté d'une protection contre les sorts. Ainsi, les mages purent de nouveau se rencontrer sans avoir à craindre une attaque de leur interlocuteur. D'autre part, Bonisagus mis au point une nouvelle théorie de la magie, unifiant toutes les formes déjà existantes : la théorie de la magie hermétique. En 767, les 12 fondateurs - 11 puissants magiciens ayant rejoint Bonisagus - fondent l'Ordre d'Hermes, à Durenmar (Domus Magna de la maison Bonisagus), lors du Premier Tribunal.

Quelques crises ont agité l'ordre depuis sa fondation. Les deux plus célèbres sont la corruption de la maison Tytalus et la Guerre du Schisme. Pour la première, le nom est évocateur : les dirigeants Tytalus, dans une quête de connaissance et de pouvoir, se livrèrent au démonisme. Si dans un premier temps, il ne s'agissait que de contrôler des démons, rapidement ce fut l'inverse et la corruption commença à s'étendre, à travers l'Ordre même. Ce n'est que grâce à l'intervention d'une magicienne Tytalus et des Quaesitores que l'Ordre éradiqua cette menace, amputant la maison d'une grande partie de ses membres et de se puissance. La deuxième crise éclate au début du 2e millénaire. Dans un contexte de méfiance et de crise liée aux actes des Tytalus, la maison Tremere déclare la guerre à la maison Diedne, arguant que cette dernière a gardé ses pratiques païennes et reste trop à l'écart de l'Ordre. Lors d'un Grand Tribunal mené par les Bonisagus et Quaesitores, la maison Diedne a été condamnée au Renoncement : une exclusion de l'Ordre et une traque sans pitié de ses membres...

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer2.tharaud.net/
akodosho
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 3824

MessageSujet: Re: [Background général] Mages et Ordre d'Hermes   Ven 2 Mar - 17:10

Les mages ayant terminé leur apprentissage et accompli l'épreuve du Gant jurent de respecter le "code d'Hermes", l'ensemble des règles qui organisent l'Ordre. En voici le texte avec quelques commentaires : (issus notamment du supplément True Lineage, dans le chapitre sur la maison Guernicus)
Citation :
Moi, [nom du mage], jure ici ma loyauté éternelle envers l'Ordre d'Hermès et ses membres.

Je ne priverais pas ni ne tenterait de priver un membre de l'Ordre de son pouvoir magique. Je ne tuerais point si n'essayerait de tuer un membre de l'Ordre sauf dans le cadre d'une Guerre des Mages légalement déclarée et exécutée. J'affirme ici comprendre que la Guerre des Mages est un conflit ouvert entre deux mages qui peuvent s'entretuer sans briser ce serment, et serait-je occis lors d'une Guerre des Mages, aucune rétribution ne sera exactée sur celui qui m'aura ainsi occit.
Deux points dans ce passage :
- il est interdit de priver un mage de son pouvoir. Concrètement, cela peut couvrir des cas de dégâts sur des laboratoires ou des blessures empêchant de jeter des sorts (langue ou main coupée par exemple...)
- la Guerre des Mages est très codifiée (temps de déclaration, durée du conflit...). Un usage trop fréquent de cette pratique est sanctionnable. De manière générale, la mort de tout mage de l'Ordre entraine l'ouverture d'une enquête.

Citation :
Je jure de me conforter aux décisions votées par le Tribunal. J'aurais une voix au Tribunal et je l'utiliserait avec prudence. Je respecterais comme égaux les votes des autres au Tribunal.
Chaque mage appartient obligatoirement à un Tribunal, dont les règles forment le "code périphérique". Les mages doivent les respecter, au même titre que le code. Ces tribunaux se réunissent tous les 7 ans (ou plus en cas de problème grave) et chaque mage a le droit à un vote, qu'il utilise en brandissant son sceau. A noter que les Toques Rouges (Mercere n'ayant pas le Don) votent également.

Citation :
Je ne mettrais pas en danger l'Ordre par mes actions. Je n'interfèrerais pas non plus avec les affaires des Vulgaires ou risquer d'amener la ruine sur mes sodales. Je ne commercerais point avec le démon, au risque de mettre mon âme et celles de mes sodales en péril. Je ne molesterais pas les fées, au risque de faire subir à mes sodales leur courroux.
Ces règles ont différents niveaux d'interprétation. Le commerce avec les démons est une règle absolue. Au delà, elle implique que les actions des mages ne doivent pas attirer l'attention d'un démon sur l'Ordre. Concernant les fées, la règle n'interdit pas de se défendre mais vise surtout à éviter les "chasses au vis". La règle sur les Vulgaires pose matière à interprétation : à partir de quand y'a-t-il une vraie "interférence" dans les affaires ? L'idée est de ne pas soutenir un camp vulgaire contre un autre. Encore une fois, la légitime défense est acceptable. En général, le but est de ne pas mettre en danger l'Ordre pas ses actions, directement ou indirectement, volontairement ou non.

Citation :
Je n'userais point de magie pour espionner les membres de l'Ordre d'Hermès, ni pour m'immiscier dans leurs affaires.
Passage ajouté notamment à la demande de la maison Criamon. Les sorts d'Intellego sont donc à manier avec précaution. Le mage avisé utilisera des sorts sans Penetration, de manière à ne pas affecter accidentellement un mage. Un mage qui aurait des activités ne respectant pas le code ne serait bien sur pas concerné par cette règle...

Citation :
J'entrenerais des apprentis qui prêteront ce même Code, et si l'un d'entre eux devait se retourner contre l'Ordre et mes sodales, je serais le premier à l'abattre et l'amener devant la justice. Aucun de mes apprentis ne sera appelé mage avant d'avoir d'abord juré de respecter ce Code.
Un mage doit consacrer au moins une saison par an à son apprenti. De même, utiliser un enfant ayant le don en tant qu'assistant de manière prolongée est considéré comme un délit. Un maitre doit également intervenir contre son apprenti qui viendrait à transgresser le code.

Citation :
Je requiert ici que si je devais briser ce serment, que je sois rejetté de l'Ordre. Si je suis bannis de l'Ordre, je demande à mes sodales de me
trouver et de m'occir, que ma vie ne se poursuive pas dans la dégradation et l'infamie.

Les ennemis de l'Ordre sont mes ennemis. Les amis de l'Ordre sont mes amis. Les alliés de l'Ordre sont mes alliés. Travaillons unis pour croître forts et puissants.

Je prête ce serment
[date]. Malheur sur ceux qui tenteront de me faire briser ce serment et malheur sur moi si je succombe à cette tentation.

A ce moment, les suivants de Bonisagus récitent :
J’accroîtrais les connaissances de l'Ordre et les partagerais avec tout ses membres dans ma quête pour la sagesse et la puissance.

Les autres mages :
Je concèderais à Bonisagus le droit de prendre mon apprentis s'il le trouve utile à ses études.
Le code périphérique étend ce privilège à tous les suivants de Bonisagus.


_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer2.tharaud.net/
 
[Background général] Mages et Ordre d'Hermes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Background général] Mages et Ordre d'Hermes
» Les Tribunaux de l'Ordre d'Hermes.
» [BACKGROUND] Karak Azgal
» Ordre de Mission
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Salonaise des Jeux de Simulation :: Akodosho :: Ars Magica-
Sauter vers: