Association Salonaise des Jeux de Simulation

Amicale se réunissant le samedi pour jouer à des jeux de rôle, de plateau, etc.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or

Aller en bas 
AuteurMessage
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeDim 18 Oct - 14:23

Chers joueurs,

Je vais tâcher de résumer ici l'univers dans lequel vos super-personnages vont évoluer.
Formaliser ce qui a été imaginé, développé et parfois improvisé pendant des années n'est pas chose aisée.
Mes archives restent éparpillées entre fichiers épars, bouts de sites, images de personnages (via les différentes version d'Heromachine), sans compter tout ce qui n'est jamais sorti des recoins les plus... colorés de mon esprit.
Je m'excuse d'avance pour la grandiloquence voire le verbiage que je m'apprête à vous infliger.
Pardon, pardon, pardon.

Le Métaverse

L'univers super-héroïque que j'ai bricolé au fil du temps repose sur quelques principes, finalement assez simples.

Le Métaverse est une uchronie.
Son histoire est apparemment analogue à la nôtre, jusqu'à la fin des années 1930.

Les super-héros existent.
A cette date, des méta-humains, hommes et femmes dotés de capacités extraordinaires défiant toutes les lois de la science, sont apparus.

Les capacités surhumaines ont une seule source.
Les surhommes doivent leurs pouvoirs à un flux de particules étranges, parcourant la galaxie et modifiant la réalité au niveau quantique.
Un physicien méta-humain a appelé ces particules : les méta-quantons.
Les capacités des méta-humains ont été par la suite baptisées : pouvoirs méta-quantiques.

Les super-héros s'assument et s'organisent.
Les premiers surhommes américains arborent des uniformes aux symboles et aux couleurs distinguables, rappelant parfois l'héraldique médiévale. Ils décident spontanément d'utiliser leurs pouvoirs pour combattre le crime et l'injustice. Ils initient ainsi une tradition de héros costumés : les guards.
Au fil du temps, ils s'organisent même, fondant une guilde : la Guards' Guild. Avec tous les conséquences politiques que cela implique...

Les Seventies !  Mais avec des smartphones. Et des robots. Et des aliens.
Les aventures de vos personnages se déroulent au milieu des années 70. Soit presque une quarante d'années après l'apparition des premiers méta-humains. La planète a dû évoluer et s'adapter, tant bien que mal, à la présence de ces surhommes. Puis à une invasion extra-terrestre, repoussée de justesse, à la fin des années 50. La technologie, notamment, a connu une gigantesque accélération grâce aux étonnantes inventions d'un nombre croissant de génies méta-humains et à l'étude des machines extra-terrestres.
Les médias surnomment cette technologie, sans grande imagination : la méta-technologie.
Dans la plupart des domaines, la méta-technologie a environ trente ans d'avance.  Elle est donc analogue à celle dont nous disposions au début du XXIème siècle, il y a une petite dizaine d'années  : la révolution numérique est en marche, les premiers smartphones sont commercialisés. Il existe cependant quelques exceptions, de taille : la robotique et l'astronautique, par exemple, relèvent de ce qui est aujourd'hui encore de la science-fiction. Quelques dizaines d'androïdes intelligents vaquent à leurs occupations, diverses et variées, sur la surface du globe. La construction du premier vaisseau spatial 100 % terrien est presque terminée. Il va rallier les autres planètes du système solaire... au premier rang desquelles Mars, où une colonie d'extra-terrestres dissidents, alliés aux humains, s'est installée.

Des limites à tout.
Aussi puissants soient-ils, les surhommes ne peuvent pas tout faire.
Ils sont déjà dépendants du Flux, qui permet les pouvoirs méta-quantiques. Or, il est possible de repousser localement les méta-quantons ou d'isoler une zone du Flux, créant ainsi un "espace conforme" où les règles habituelles de la réalité s'appliquent à nouveau - privant les méta-humains de leurs pouvoirs.
Surtout, certains prodiges restent hors de portée des méta-humains... du moins jusqu'ici. C'est le cas de la résurrection des morts et du voyage dans le passé. Certaines tentatives ont pu avoir des conséquences non négligeables.
De même, la magie à proprement parler n'existe pas. Au contraire de l'alchimie : certains matériaux semblent stocker les méta-quantons ou interagir étrangement avec eux. Correctement utilisées, des préparations alchimiques pourraient par exemple abattre les frontières entre les dimensions...  
Plus généralement, le Métaverse est fantaisiste mais, conséquence de la seule source de pouvoirs, ne verse pas dans l'extravagance des comics mainstream. L'humanité n'a par exemple rencontré qu'une seule race extra-terrestre.

Du Métacomic, enfin.
Dernier principe fondateur du Métaverse, et non le moindre... il n'est sans doute pas le plus facile à appréhender, à moins d'être un fan vétéran des comics. Ou d'avoir fait des études littéraires.
Bref, accrochez-vous au pinceau, j'enlève l'échelle ! Wink

Evoquons tout d'abord une thèse universitaire.
Citation :
le metacomic : la réflexivité dans le comic book de superhéros contemporain
thèse par Camille Baurin
sous la direction de Mellier, Denis
doctorat (2011-2012) - Université Poitiers - Littératures comparées
Poitiers - France
Dans l’univers du comic-book, il se dessine à partir des années quatre-vingt une tendance réflexive qui prend la figure du super-héros comme objet critique et qui donne naissance à ce qu’on appellera ici le « metacomic ». À partir d’un corpus représentatif, cette thèse est consacrée aux stratégies qui fondent cette réflexivité et aux discours qu’elle véhicule dans les œuvres.

Vous pourrez retrouver un exemple de ces travaux ici : http://neuviemeart.citebd.org/spip.php?article726

Et y lire :
Camille Baurin a écrit:
Linda Hutcheon envisage la métafiction dans le lien qui unit, par voie de ce qu’elle appelle « parodie sérieuse », une œuvre à son hypotexte : la notion de parodie y est employée en dehors de sa définition habituelle, et se voit investie d’une dimension critique plutôt que satirique. De même, Waugh constate que la métafiction opère davantage sur un mouvement de problématisation que de destruction. Partant, il s’agit d’examiner la valeur critique du metacomic : toute une partie du corpus fonde en effet son discours sur une mise en crise du super-héros, dans la déviance de la parodie par rapport à son modèle.

Si vous voulez savoir ce qu'est un hypotexte :
G. Genette a écrit:
Hypertextualité = toute relation unissant un texte B (hypertexte) à un texte antérieur A (hypotexte) sur lequel il se greffe d'une manière qui n'est pas celle du commentaire

Vous êtes encore là ?
Vraiment ?  Vous n'avez pas trop mal à la tête ?
Bien.
Au fond, le Métaverse est une parodie sérieuse, un pastiche, un hommage, une relecture, des comics, dessins animés, séries et autres supports peuplés de super-héros.
En fait, c'est un grand cri d'amour !  I love you
Ainsi Senestre, le premier surhomme officiel du Métaverse, et son allié le Docteur Shang, sont des références limpides au plus célèbre personnage des pulps qui ont précédé les super-héros : un certain génial du mal asiatique, aux moustaches tombantes. Mais l'histoire de Senestre rappelle aussi celle d'un autre personnage connu, un certain mutant manipulant le magnétisme, tel qu'on a pu la lire ou la voir au cinéma. Et c'est tout à fait délibéré.
Le deuxième méta-humain, Vanguard, le précurseur, est un pastiche du premier super-héros, le plus iconique d'entre tous. Il apparaît en 1938, date de la première parution des aventures de son illustre modèle. A Cleveland, la ville natale de son scénariste, où celui-ci a fait la connaissance de son dessinateur.
Le troisième méta-humain, le Dark Guard, rappelle jusque dans son nom celui qui est devenu sans doute le plus célèbre des super-héros, en tout cas le plus adapté sur le petit et le grand écran.
Etc. etc.

Surtout, l'histoire de ces méta-humains suit celle de la parution des comics dans le monde réel.
Un âge d'or, pendant la seconde guerre mondiale.
Puis une période de repli, où le genre se raréfie, où plusieurs personnages disparaissent tandis que se multiplient les histoires d'horreur... qui correspond dans le Métaverse au départ à la retraite de nombreux héros, à la découverte des effets les plus bizarres et perturbants des méta-quantons, au retour de menaces anciennes quand il devient évident que le Flux a déjà croisé l'orbite de la Terre plusieurs fois dans les millénaires passés...
Une renaissance, un âge d'argent, à partir de la seconde moitié des années 50. Qui coïncide donc, dans le Métaverse, à l'invasion d'extra-terrestres très classiques - verts et métamorphes - et au retour des super-héros !
Un âge de bronze, enfin, où des thèmes plus matures sont évoqués. Le rôle des guards, au moment où vous jouez, commence donc à faire l'objet de controverses. Le monde est divisé entre de nombreuses factions. Si certaines restent clairement maléfiques et dangereuses, l'opposition entre les autres relève de divergences politiques, morales ou philosophiques.
Quelles limites doit-on imposer, par exemple, à la recherche méta-scientifique ?  L'humanité est-elle prête pour certaines inventions ?  

Les méta-humains affectés à une petite île de l'Atlantique sud vont devoir gérer des situations plus complexes qu'il n'y paraît ! Wink

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Lun 16 Nov - 23:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeDim 18 Oct - 18:55

1937. Le précurseur

Certaines expériences scientifiques sont perturbées par un phénomène étrange, qui ne sera identifié que des années plus tard : le Flux méta-quantique. L'année 1937 reste dans les annales pour un évènement majeur : l'apparition du premier méta-humain de l'ère moderne, Zuo, à Pingfang, en Mandchourie.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Senestre

Zuo, plus connu en Occident sous le nom de Senestre, prétend être issu d'une noble lignée : un père membre de la plus haute caste mandchoue, la Bannière Jaune, et une mère mongole richissime. Après une enfance dorée, son adolescence est marquée par de nombreux drames. La Mandchourie est conquise par le Japon en 1931. La République chinoise, minée par les divisions, n'oppose pas grande résistance. Les parents de Zuo sont victimes de la violente répression menée par la Kenpeitai, la police militaire de l'Armée impériale japonaise.

Le jeune garçon jure la perte des japonais et de leurs alliés. Il est capturé en 1936 et utilisé comme cobaye, avec d'autres prisonniers, par la funeste unité 731 de l'Armée impériale. L'année suivante, il survit à l'inoculation d'une nouvelle forme de peste et doit donc subir une vivisection sans anesthésie. Pour échapper à ses tourmenteurs, il réussit à extraire sa main gauche de ses liens et... disparaît. Il a en fait replié l'espace autour de lui. Zuo se retrouve à plusieurs kilomètres de la ville. Sa main est déformée, agrandie, ses doigts se sont allongés de manière disproportionnée. D'un simple geste, il peut maintenant manipuler l'espace, lui donnant une combinaison de pouvoirs à ce jour inédite : téléportation, agrandissement, rapetissement, perception à distance, etc.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or 500px-China-Manchukuo-map_80_

Les années suivantes, Zuo se cache dans l'arrière-pays et rassemble autour de lui une armée de partisans, comportant d'autres surhommes – notamment le génial et cruel Docteur Shang. Pendant la débâche de l'armée japonaise, Zuo prend le contrôle de l'État fantoche du Mandchoukouo. Il se proclame dans la foulée Maître de la Mandchourie. Zuo refuse les offres d'alliance des autres leaders chinois, Tchang Kaï-chek et Mao. Il pourchasse même l'ancien empereur Puyi – finalement sauvé par les soviétiques. Il préserve l'indépendance de son pays, jusqu'à nos jours, au prix du sang.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Jeu 18 Aoû - 13:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeDim 18 Oct - 19:45

1938. L'avant-garde

Un deuxième méta-humain se fait connaître au coeur des Etats-Unis, à Cleveland : Vanguard. Il intervient pendant un braquage, sauvant un vigile menacé par les truands. Insensible aux balles, qui s'écrasent sur sa peau, il stupéfait l'assistance en rattrapant la voiture des bandits en fuite. Vanguard la soulève sans effort apparent et la ramène tranquillement au commissariat le plus proche.

Contrairement à Senestre, discret jusqu'au début des années 1940, Vanguard ne fait aucun effort pour dissimuler son existence au grand public - bien au contraire. Il porte un justaucorps bleu et rouge rappelant, dans l'imagerie populaire, le costume d'un prince ou d'un écuyer du Moyen-Âge. L'impression est encore renforcé par la cape et les bottes de cavaliers, voire même le blason, orné d'un chevron renversé couleur d'or. Son comportement reste des plus chevaleresques : les jours qui suivent, il continue sa lutte contre le crime organisé, apporte une aide inestimable aux pompiers de la ville, mais dénonce aussi plusieurs édiles corrompus.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Vanguard_1938

Les pouvoirs de Vanguard semblent d'abord se limiter à une force, une vitesse et une résistance surhumaines. Mais, au fil des mois, il se montre capable de voler, de voir et d'entendre à travers les murs et même de projeter des boules d'énergie. L'existence d'un tel surhomme, même bienveillant, inquiète rapidement la population. Vanguard fini par révéler sa véritable identité à une journaliste, Miss Lauren Levis.

Il se nomme en réalité Joseph Sitzer. Sa mère est morte en le mettant au monde. Son père, un épicier juif de Cleveland, l'élève jusqu'à ce qu'il soit abattu par des voleurs dans sa propre boutique. Adopté par des amis de sa mère, les Duke, il passe son adolescence à la campagne et participe volontiers aux travaux des champs. C'est en voulant enlever une souche gênant le passage du tracteur familial qu'il se découvre une force fabuleuse. Il ne peut expliquer l'origine de ses dons. Mais il décide de les mettre au service de son prochain et de protéger les faibles contre ceux qui les menacent.

L'histoire paraît presque trop belle pour être vraie. Mais rien ni personne ne peuvent la démentir. La franchise, la modestie et la gentillesse de Vanguard rassurent le public. Ses actes n'ont rien d'illégaux au regard de la loi américaine. Le héros devient le protecteur attitré de Cleveland. Sa popularité ne fait que croître. Les années suivantes, il va inspirer de nombreux autres justiciers, qui en référence à leur précurseur se feront appeler : les Guards.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Dim 5 Fév - 17:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeLun 19 Oct - 0:26

1939. Le sombre émule

Plusieurs surhommes se font connaître au cours de l'année 1939, principalement en Asie et en Amérique du Nord. En Mandchourie, Zuo étoffe son armée. Aux États-Unis, Vanguard fait déjà cinq émules : cinq surhommes dévoués, cinq justiciers costumés, cinq parcours très différents.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Emules_quatre

La Foire internationale de New York ouvre ses portes en avril 1939. Elle bénéficie de la protection d'un étrange et terrifiant fantôme, bien vite surnommé Fearful Fantom. Les visiteurs évoquent en murmurant une silhouette sombre, volant au-dessus de la foire, recouvrant les âmes damnés de sa grande cape verte. De nombreux gangsters sont en effet retrouvés, livides et paralysés par la peur. Après la fin de la foire, en novembre 1940, le fantôme sera encore perçu à quelques reprises avant de ne plus jamais faire parler de lui.

De l'autre côté des États-Unis, à Los Angeles, un pompier se métamorphose en pleine intervention. Il acquiert de puissants pouvoirs pyrokinétiques : il peut créer, manipuler, accroître ou éteindre des flammes. Tout naturellement, il utilise ses nouvelles capacités pour le bien-être de la communauté. Inspiré par Vanguard, il entame une brève carrière de justicier sous le nom de The Fire. Capable de voler et de faire fondre les balles, il arrête quelques bandits. Après avoir grièvement brûlé un forcené surhumain, The Fire décide néanmoins de se cantonner à la lutte contre les incendies. Avec le temps, ses pouvoirs s'étendent : il peut désormais se téléporter à travers les flammes. Passant d'un incendie à l'autre, il devient l'un des surhommes les plus populaires d'Amérique du Nord.

À la même époque, Boston se découvre un champion : le Blue Baron fait régner la justice, coopérant volontiers avec les forces de l'ordre. La presse le soupçonne même d'appartenir à la police - mais aucun agent ne révélera jamais son identité. Outre sa force surhumaine, le Baron est capable d'écouter les ondes radios et de manipuler des mécanismes à distance, arrêtant des véhicules d'un simple regard. S'il n'atteindra jamais la puissance ou la célébrité de Vanguard, il poursuivra une honnête carrière de justicier avant de prendre sa retraite, au milieu des années 50. Un successeur, peut-être son fils, reprendra le flambeau douze ans plus tard.

Amazing One, également appelé le Red Mist, rivalise pendant quelques mois avec Vanguard. Fort, rapide et alerte, il peut prendre la forme d'une brume rougeâtre et paraît capable de deviner les pensées de ses adversaires. Après avoir arrêté de nombreux criminels et démantelé une secte terroriste, il disparaît. Le Red Mist n'est pas pour autant oublié. Au fil des années, les rumeurs se multiplient : certaines prétendent qu'Amazing One vit désormais en ermite, retiré du monde, d'autres affirment qu'il aurait fait fortune et financerait de nombreuses œuvres caritatives ou philanthropiques. Périodiquement, des vapeurs écarlates sont aperçues aux quatre coins du monde, alimentant la légende.

Le principal émule de Vanguard, peut-être son seul égal, est ailleurs. Comme le Fearful Phantom, il passe un temps pour une légende urbaine. Insaisissable mais omniprésent, il remporte trop de victoires dans l'implacable guerre qu'il livre à la pègre pour que le mystère persiste. Il reste surtout indissociable de la ville qui l'a vu naître, ville qu'il n'a quitté que pour de brèves périodes - quand le monde entier était en proie à la guerre.

Le Chicago des années 1930 est, plus encore que New York, la ville américaine par excellence. Elle a connu au début du XXème siècle un développement exponentiel, notamment dans la sidérurgie et les industries mécaniques : elle produit des machines agricoles, des équipements pour les automobiles, des wagons (Pullman Company), etc. Les innovations se multiplient, les grattes-ciels sortent de terre, une population d'origine très diverse s'installe et prospère... mais chaque médaille a son revers.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or 448px-Old_Illinois_Central_Yard_Restored_vieilli

Pendant la Prohibition, Chicago est devenu la capitale du crime organisé autour des figures de Frank Nitti, Bugs Moran et Al Capone. En 1931, ce dernier est condamné pour fraude fiscale. Mais les gangs ont encore de beaux jours devant eux, tant ils ne sont que l'expression la plus spectaculaire de la violence des rapports sociaux à Chicago. Une ville que rien ne semble arrêter depuis un siècle, une ville de toutes les opportunités comme de toutes les misères, la ville la plus américaine des villes américaines, comme l'a écrit un jour un publiciste.

Un homme va cependant ramener un semblant de paix et d'ordre dans les rues de Chicago. D'abord appelé l'Uomo Nero par la mafia italienne, puis le Black Man, le Bogeyman, et enfin, en référence à Vanguard, le Dark guard, il terrifie la pègre et démantèle plusieurs gangs. Plusieurs héritiers d'Al Capone sont ainsi retrouvés par la police enchaînés à des éléments compromettants, balbutiant des propos incohérents sur un gigantesque homme en noir... Hallucination ?  Spectre vengeur ?  Justicier surhumain ?  Les médias se perdent en conjectures.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Dark_Guard_HM_25

A tout instant, le Dark Guard peut surgir des ténèbres ou y disparaître. Imprévisible, il semble avoir un temps d'avance sur tous ses adversaires. La nature exacte de ses pouvoirs méta-quantiques reste sujette à maintes controverses. Son existence même ne devient officielle que lorsqu'il s'allie avec Vanguard pour contrer les agissements de criminels méta-humains. Le président Roosevelt appellera le duo formé par Vanguard et le Black Man : les Guardians.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Jeu 15 Sep - 21:52, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeJeu 22 Oct - 0:17

1940. Les Maraudeurs

Alors que la guerre fait rage en Europe et en Asie, les méta-humains paraissent se multiplier sur la surface du globe. Plusieurs dizaines de métamorphoses d'humains en surhommes sont ainsi recensées au cours de l'année 1940. Le stress semble être un facteur déclencheur.
Beaucoup de méta-humains tentent de conserver leur vie d'avant, malgré leurs encombrants pouvoirs. Mais un nombre croissant abuse de sa force. Vanguard et le Dark guard affrontent ainsi de nouveaux adversaires.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Maraudeurs

Luc Lassalle, le plus célèbre d'entre eux, conçoit grâce à son intelligence méta-humaine maintes machines diaboliques, dont une impressionnante armure de combat verte et violette, qui mettent les guardians à rude épreuve. Les motivations du scientifique fou restent complexes : il prétend le plus souvent vouloir prévenir le monde des dangers qui le menacent. En fait, il a découvert l'existence des méta-quantons et leurs effets parfois aberrants sur les êtres vivants. Ses conclusions, viciées par une paranoïa grandissante, le conduisent à faire une véritable fixation sur Vanguard, rendu responsable de tous les maux.

Les objectifs du Jaguar et de High Voltage sont plus faciles à comprendre : prendre l'argent là où il est grâce à leurs pouvoirs méta-quantiques, force et agilité pour l'un, vol et rayons électriques pour l'autre. Leur duo est rapidement surnommé les Maraudeurs. Le terme aura du succès, puisqu'il désigne aujourd'hui tous les criminels méta-humains.

White Widow, également appelée Spider Lady, paraît suivre le même chemin que ces deux lascars. Son instinct quasi prophétique doublé à un subtil contrôle des émotions lui permettent de séduire et ruiner de riches hommes d'affaire, voire de les pousser au suicide. Elle affirme cependant ne s'attaquer qu'à des brutes malhonnêtes et phallocrates. Le Dark guard, à plusieurs reprises, la laisse s'enfuir après avoir sauvé sa cible.

Il faut dire que le Guardian de Chicago s'est trouvé une Némésis, autrement plus meurtrière. Un psychopathe, arborant un costume de bouffon bariolé, signe ses macabres mises en scène d'une même carte du tarot : The Fool. Le serail killer semble capable de manipuler les probabilités... Aucune prison ne peut le retenir très longtemps. Il harcèle le Dark guard, s'ingéniant à massacrer tout ce qui paraît lui tenir à coeur. The Fool disparaît à la fin des années 40 : selon les divagations de certains témoins peu dignes de foi, le Dark guard l'aurait littéralement réduit en poussière.

Le dernier ennemi notable des Guardians, la Iron Countess, se révèle plus retorse et plus dangereuse encore que Luc Lassalle ou The Fool. Invulnérable, doté d'une force surhumaine et d'armes pouvant blesser même Vanguard, le pire de ses talents reste cependant son ascendant sur les esprits faibles. En effet, elle dirige une organisation de saboteurs et poursuit de sinistres desseins... Un nouveau héros va l'arrêter et la exposer ses secrets au grand jour.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Jeu 18 Aoû - 21:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeVen 23 Oct - 1:18

1941. L'épée et la hache

Un nouveau méta-humain infiltre les partisans d'Iron Countess et parvient à la démasquer : elle appartient au Sicherheitsdienst-Ausland, les services secrets nazis.

A partir du 11 mars 1941 date de la signature de la loi Lend-Lease, les Etats-Unis commencent à fournir du matériel au Royaume-Uni et à l'URSS. Le Reich veut détruire l'approvisionnement de ses ennemis à la source et entend dissuader Roosevelt d'entrer en guerre. La plus redoutable méta-humaine allemande est dépêchée à cette tâche depuis plusieurs mois : l'Iron Countess elle-même. Elle parvient à manipuler plusieurs membres de l'armée américaine... Mais un simple soldat résiste à ses pouvoirs pernicieux. Capable d'absorber les pouvoirs méta-quantiques et de les retourner contre leurs possesseurs, il met en fuite l'Iron Countess et récupère les preuves de ses agissements... ainsi que son épée la plus puissante.

L'armée américaine considère ce jeune méta-humain comme une aubaine - jusqu'ici Vanguard, le Dark guard et les rares autres méta-humains américains avaient toujours refusé de s'enrôler dans les forces militaires. Désireux de montrer l'exemple et de retourner contre eux les armes de ses ennemis  il prend le nom d'American Sword et revêt un costume rappelant les couleurs du drapeau américain.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or American_Sword_2

Très vite, American Sword milite pour que son pays déclare la guerre au régime nazi. Il tente de persuader Vanguard des exactions allemandes, notamment contre les juifs. En vain... jusqu'à ce qu'il soit rejoint par une alliée improbable.

Au milieu de l'année 1941, une méta-humaine fait campagne dans la presse mondiale. Les journalistes ne tardent pas à appeler cette guerrière hindoue : Untouchable, en référence autant à la caste dans laquelle elle est née qu'à son agilité surhumaine, la rendant impossible à attraper. Elle affirme que le dieu Ganesh lui est apparu, alors qu'elle était tourmentée par des bandits et des menteurs. Et il ne s'est pas contenté de lui donner force et vivacité. Le dieu lui a offert, très matériellement, deux de ses principaux emblèmes : la hache parashu qui abat les obstacles et le noeud coulant pasha pour capturer l'erreur.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Untouchable_2

Effectivement, Untouchable ne se sépare jamais de deux objets ressemblant à ces attributs mythiques. Les scientifiques s'interrogent sur la nature de ces artefacts pendant plusieurs décennies... Dans les années 1960, Luc Lassalle va mener de nombreuses études sur cette hache et ce lasso - qui ne seront guère facilitées par leur tendance à disparaître dès que leur propriétaire s'en éloigne de plus de quelques mètres, pour se matérialiser à nouveau dans ses mains. Il émet l'hypothèse que ces armes sont une manifestation physique des pouvoirs d'Untouchable. Des méta-quantons concentrés et agencés en objets complexes, dotés par la méta-humaine de capacités spécifiques et inédites : fendre les matériaux les plus durs et détecter les mensonges. Cette explication n'ébranle en rien Untouchable, les dons des dieux transcendant d'évidence la simple logique par leur portée symbolique.

Alors que certains indépendantistes indiens sont tentés de rejoindre les forces de l'Axe et que d'autres prônent la non-violence, Untouchable vient en aide aux troupes britanniques. En se présentant comme l'envoyée d'un dieu païen, elle défraie la chronique et s'attire les foudres de certains fondamentalistes chrétiens, musulmans... et hindous, de nombreux brahmanes s'offusquant qu'une intouchable prétende avoir été choisie par Ganesh. Impassible, elle profite de l'attention qui lui est accordée pour commencer une vaste campagne de sensibilisation : les régimes criminels de l'Allemagne, de l'Italie et du Japon doivent être arrêtés.  D'innombrables innocents souffrent et meurent. Ces pays sont dans l'erreur, la plus tragique, et se dressent tels des obstacles que l'humanité doit abattre.

A son arrivée aux Etats-Unis, Untouchable rencontre American Sword. A eux deux, ils finissent par persuader les Guardians de fonder la première véritable équipe de super-héros, la première Guard : la Golden Guard, qui va aider les Alliés dans la guerre contre l'Axe. Elle se met d'abord à la disposition de l'armée anglaise en Egypte. Très vite, elle doit intervenir sur le Front de l'Est, alors que l'Allemagne nazie s'apprête à envahir l'URSS. L'opération "Barbarossa" n'est arrêtée, de justesse, qu'à Moscou.

L'opinion américaine, d'abord réticente, bascule après Pearl Harbor. Les Etats-Unis entrent en guerre, plusieurs mois après les Guardians.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Mar 29 Déc - 21:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeSam 24 Oct - 12:05

1942-1943. Les Méta-humains en guerre

En 1942, les forces de l'Axe sont à leur apogée. En Europe, le Grand Reich contrôle la majorité des territoires. L'Angleterre, acculée, bombardée, résiste toujours mais ne paraît pas en mesure de contre-attaquer. L'URSS vacille. Leningrad est toujours assiégée, l'armée rouge a subit de terribles pertes, seul le renfort inespéré de la Golden Guard a permis de contenir les allemands devant Moscou. En Afrique du Nord, il ne manque que l'Egypte à l'Afrika Korps.
De même, dans le Pacifique, le Japon a conquis la majorité des îles. Les chinois, divisés entre communistes et nationalistes, n'arrivent pas à faire front commun contre l'Empire du Soleil Levant. Sûre d'elle, l'armée japonaise recherche activement les mystérieux terroristes qui multiplient les attentats en Mandchourie.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Ubermensch_3

Depuis le début de la guerre, les méta-humains semblent absents du théâtre des opérations. Mais American Sword et Untouchable, chacun de leur côté, ont découvert l'implication de nombreux surhommes dans les succès remportés par l'armée allemande. Les complots de la Iron Countess en Amérique s'avèrent n'être que la partie visible de l'iceberg. Plusieurs êtres surpuissants mènent secrètement l'assaut avec la Wehrmacht : les Übermenschen. Le colossal Surt contrôle le feu et ne cessera de grandir pendant la guerre, jusqu'à atteindre une taille respectable de 4 mètres. Invulnérable, capable de voler et de transpercer l'acier d'un simple regard, Lumen paraît l'égal de Vanguard. Le Gladiateur, champion de l'Italie fasciste, fait des ravages parmi les fantassins ennemis.
Une fois l'existence des Übermenschen révélée au grand public par la Golden Guard, la propagande nazie va faire d'eux des héros.

Si le Troisième Reich a pris une avance considérable dans le recrutement de surhommes, c'est en partie grâce au cruel institut fondé par Himmler : l'Ahnenerbe. Depuis 1939, celui-ci recherche des méta-humains pour les enrôler, de grès ou de force. Ses agents, surnommés les Sombres Maîtres ou Dunklen Meistern par les Alliés, sont sur tous les fronts. Grâce à eux, la Schwarz Sturmbrigade-SS est créée en 1942 : une unité entière de méta-humains lourdement armés. Si, individuellement, aucun d'eux ne fait le poids contre Vanguard ou Untouchable, leur nombre les rend très dangereux.

La Golden Guard, initialement composée de Vanguard, du Dark guard, d'American Sword et d'Untouchable, doit élargir ses rangs. Un rapprochement est tenté avec Senestre et ses partisans, qui se terrent dans les froides forêts mandchoues. Senestre accepte de coopérer dans le Pacifique mais refuse de s'impliquer en Europe, auprès des puissances coloniales.

Heureusement, plusieurs méta-humains vont se porter volontaires.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Nouveaux_membres_de_la_Golden_Guard

Alors que les soldats afro-américains sont encore cantonnés à des tâches subalternes, l'un d'entre eux s'affirme comme le plus grand atout de l'U.S. Army : Hank Brown se distingue lors du bombardement de Pearl Harbor par les japonais, en décembre 1941. Il prend soudain une taille gigantesque !  Il parvient à évacuer nombre de ses camarades et même à détruire plusieurs bombardiers japonais. L'année suivante, après avoir éprouvé quelques difficultés à maîtriser ses changements de taille, il devient la première recrue de la Golden Guard. Sa force fait merveille. Il adopte comme nom de code : Ânkh, la croix ansée, symbole de vie, en référence autant à son prénom qu'à ses étonnants pouvoirs de régénération, souvent mis à l'épreuve.

La Golden Guard continue de se renforcer jusqu'en 1943.
Kometa, la première méta-humaine soviétique recensée, est capable de voler, de traverser les murs et de projeter des rafales de plasma. Sa force de frappe comme ses talents d'espionne la rendent particulièrement précieuse.
Le Green Wizard, un des meilleurs pilotes de la Royal Air Force, survit à l'explosion de son avion en s'entourant d'un champ d'énergie coruscante. Avec de l'entraînement, il parvient à ériger d'éphémères structures de lumière solide, emprisonnant ses ennemis dans des cages ou protégeant les troupes derrières des fortifications improvisées.
Missile Man, un marine américain, se métamorphose pendant la bataille de Guadalcanal : alliant vitesse et résistance, il renverse les défenseurs japonais comme des quilles.
Le sinistre Indigo, aux sens hyper-développés et à la précision inégalée, est le meilleur sniper des forces alliées. Aussi cynique qu'impitoyable, il revêt par dérision un costume de cow-boy.
Lilian Langdon, une jeune britannique élève d'Alan Turing, aide la Golden Guard à décrypter les codes nazis. Son génie mathématique trouve rapidement de nouvelles applications : ses drones épaulent la Golden Guard. Elle est alors surnommée Mathematician.

L'entrée en guerre des Etats-Unis, la remobilisation de l'armée rouge et les actions d'éclat de la Golden Guard vont changer le cours de la guerre.  Au printemps 1943, la Iron Countess s'évade de sa prison américaine et prend la tête de la SS-SS. Mais la Golden Guard vole de victoire en victoire. Les Alliés triomphent en Afrique puis débarquent en juin 1943 en Sicile, lançant la campagne d'Italie. L'Ahnenerbe, pour les arrêter, accélère l'enrôlement de méta-humains et tente d'augmenter artificiellement leurs pouvoirs. Ironie du destin, l'institut va créer son ennemi le plus acharné. Un juif italien aux modestes pouvoirs magnétiques subit alors des expériences pour devenir le Décurion, le 4ème Übermensch. Sa puissance est bien décuplée... mais son conditionnement mental n'y résiste pas. La Golden Guard réussit à l'exfiltrer avant que les Dunklen Meistern ne reprennent le contrôle de son esprit.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Decurion_HM3

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Mar 29 Déc - 22:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeJeu 29 Oct - 0:43

1944-1945. La fin de la guerre

Sur le front oriental, l’Armée rouge ne cesse de progresser vers l’ouest au cours de l'année 1944, jusqu'à assiéger Budapest.
A la fin du printemps, un second front a enfin été ouvert : plus de 4000 navires alliés réussissent le plus grand débarquement de l’Histoire sur les plages de Normandie. L’armée hitlérienne parvient à contenir les Anglo-Saxons pendant trois semaines, avant que la Golden Guard ne toute entière ne s'engage à Caen, Décurion en tête, et fasse basculer la bataille. La France et la Belgique sont libérées par les armées Alliés avant la fin de l'été 1944. En août, au mépris des consignes, Vanguard vient à l'aide des insurgés de Varsovie, abandonnés aussi bien par les soviétiques que par les alliés.

En automne, la défense allemande se renforce. Des problèmes logistiques ralentissent l'avancée des alliés. Malgré tout, la défaite du Reich paraît inéluctable. Missile Man et le Dark Guard parviennent à infiltrer la Schwarz Sturmbrigade-SS. La Golden Guard démantèle le sinistre corps d'élite. Puis, pendant l'hiver, elle vient au secours des Pays-Bas, touchés par une grande famine, et distribue des vivres à la population.
Les alliés franchissent enfin le Rhin. Le Gladiateur déserte et se rend à Untouchable.

Mais l'unité de la Golden Guard se fissure. Des dissensions apparaissent entre les fondateurs, désireux de conserver leur indépendance, et les nouvelles recrues, issues des rangs de l'armée, qui ne conçoivent pas que les ordres soient discutés. Au début de l'année 1945, Kometa, qui fait régulièrement l'aller-retour entre les deux fronts, informe Vanguard de l'existence de camps de concentration et d'extermination. Quelques-uns ont déjà été libérés par l'armée rouge. Le premier guard rejoint le front de l'Est et participe à la libération d'Auschwitz au milieu du mois de janvier. Il y affronte une dernière fois Lumen. Pendant le combat, il brise sa colonne vertébrale de l'Übermensch, le laissant paralysé.

Début février, la conférence de Yalta réunit les États-Unis, le Royaume-Uni et l’URSS représentés par Roosevelt, Churchill et Staline. Les puissances américaine et  britannique reviennent en partie sur le partage de l’Europe en zones d’influence, proposée par Churchill à Staline quelques mois plus tôt. L'importance de la Golden Guard sur le théâtre des opérations fait pencher la balance en faveur des occidentaux. Les américains se sont de plus rapprochés de Senestre et n'ont plus forcément besoin de l'assistance de l'URSS en Asie. Des accords sont conclus sur les frontières de la Pologne, fraîchement libérée, et sur le fonctionnement de la future Organisation des Nations unies.
Peu après, les alliés bombardent Dresde et détruisent presque entièrement la ville allemande, provoquant plus de 20000 morts. La Golden Guard se divise. La plupart de ses membres considèrent que tous les moyens doivent être utilisés pour mettre fin le plus rapidement à la guerre et en définitive, épargner des vies humaines. Vanguard s'insurge et, à partir de cette date, refuse de prendre part à une opération militaire : il ne se consacre qu'à l'aide humanitaire et à l'évacuation des camps de la mort. Décurion et Mathematician prennent son parti.

Ces querelles ne sauvent pas le Reich. Au contraire, les raids menés par Vanguard et Décurion en plein territoire nazi achèvent de déstabiliser une armée allemande déjà assaillie de toute part. Le reste de la Golden Guard s'est jointe aux armées américaine et britannique. Surt, vaincu par American Sword, s'enfuit sous la forme misérable d'un feu follet.

Berlin tombe au mois de mars. Alors qu'Untouchable s'introduit dans son bunker, Hitler se suicide. La Iron Countess, par contre, ne sera jamais retrouvée. Au même moment, dans le Pacifique, Senestre a définitivement pris le contrôle du Mandchoukouo. l'Empire du Japon n’a plus l’initiative, mais défend pied à pied ses conquêtes, que les Américains prennent au prix de lourdes pertes.

Une nouvelle arme va mettre fin à la guerre.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or 209px-Trinity_shot_color

Au début du printemps 1945, une bombe au plutonium est testée pour la première fois à Alamogordo, au Nouveau-Mexique. Dans le plus grand secret, le projet Manhattan - auquel a notamment participé Luc Lassalle - a porté ses fruits. Le nouveau président des Etats-Unis, Harry S. Truman, veut utiliser cette arme le plus tôt possible.
Le 26 avril, les Alliés somment le Japon de se rendre sans condition, sans quoi il subirait une rapide et grave destruction. Deux jours plus tard, le premier ministre japonais semble dédaigner cet ultimatum, dans des termes ambiguës. L'utilisation de la bombe paraît alors inéluctable aux militaires américains. Des conditions météorologiques épouvantables empêchent cependant les bombardiers B-29, les seuls capables de transporter l'arme, d'atteindre le Japon. Senestre propose alors ses services. Enthousiaste, il déplace la bombe au-dessus de la ville choisie après maintes délibérations par le comité des objectifs américain : Hiroshima.

L'explosion de la bombe atomique fait plus de 100 000 victimes. Au milieu des décombres, un méta-humain titube. Un vieil homme, Katō Hirosuke, est parvenu dans un réflexe de survie inouïe à reconfigurer ses molécules pour survivre à la tempête nucléaire. Il devient le surhomme atomique que les médias occidentaux appelleront simplement "Hiro". Incapable de contrôler ses pouvoirs, il prolonge et multiplie les ravages de la bombe, dans une ironie funeste.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Hiro

Admirant de loin la mutilation d'Hiroshima, Senestre est effrayé par la puissance d'Hiro. Il tente de se débarrasser de celui-ci en l'envoyant au fond de l'océan, mais l'énergie dégagée par le survivant semble dissiper les pouvoirs du maître du Mandchoukouo. Senestre doit faire appel à la Golden Guard.
Dans les heures qui suivent, le Green Wizard réussit à endiguer les vagues d'énergie destructrices générées par Hiro. Il l'enferme dans un dôme gigantesque... mais épuise ses pouvoirs et sa vie même. Sous les yeux des autres guards, l'ancien pilote de la Royal Air Force se désagrège puis disparaît. Alors que la barrière dressé par son ami s'effondre, American Sword profite de la confusion d'Hiro. Préservé par ses pouvoirs, il se rue à l'attaque et capture le surhomme atomique.

L'armée américaine hésite à utiliser une deuxième bombe, destinée à la ville de Kokura et son puissant arsenal. Elle n'en aura pas besoin. Le Japon capitule quatre jours plus tard.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Lun 9 Jan - 0:33, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeMer 4 Nov - 20:53

1946-1947. Les héros sont fatigués

La guerre a marqué les esprits et les chairs. Même ceux des surhommes. Dans le sillage de Vanguard, plusieurs méta-humains ont embrassé une carrière de guard, de justicier costumé. Au premier rang desquels figurent, bien sûr, les membres de la Golden Guard. Mais les blessures, les dissensions apparues à la fin de la guerre et la mort du Green Wizard annoncent la fin d'un certain âge d'or.

La guerre froide qui se profile entre les deux grandes puissances victorieuses, les États-Unis et l'URSS, complique encore la donne. L'Europe est maintenant divisée entre deux blocs rivaux, séparés par le rideau de fer : la North Alantic & Mediterranean Alliance (NAMA) regroupe les alliés des États-unis, le Pacte de Bucharest ceux de l'Union soviétique. La scission de la Tchécoslovaquie est entérinée, même si la Tchéquie doit rester neutre. Prague devient rapidement un véritable nid d'espions.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Europe_et_rideau_de_fer_1946

En Asie, l'après-guerre se révèle encore plus complexe.

Les américains se sont appuyés sur Senestre, désormais maître de la Mandchourie, plutôt que sur les russes. La victoire sur le Japon est totale, le pays entre dans la sphère d'influence américaine. La Corée reprend son indépendance mais, à la demande de Senestre, est démilitarisée et devient un territoire neutre - une sorte de zone tampon entre la Mandchourie et le Japon. Les États-Unis font avancer leurs pions dans le Pacifique : ils gardent la mainmise sur les Philippines et rallient la Thaïlande.

L'URSS se tourne vers le sud et vient en aide aux camarades chinois et vietnamiens : Mao Zedong, chef du parti communiste chinois (PCC), et Hô Chi Minh, leader du Việt Minh. En Chine, la guerre civile opposant le PCC et le parti nationaliste (Kuomintang ou KMT) a repris dès la défaite du Japon. Au Viêt Nam, les communistes et les nationalistes font front commun contre les colons français. L'intervention des soviétiques s'avère décisive. La République populaire de Chine et la République socialiste du Viêt Nam sont bientôt proclamées. Le KMT se replie sur l'île de Taïwan avec le soutien des États-Unis, la France reconnaît la perte de l'Indochine.

L'Inde, de son côté, a obtenu son indépendance. Mais les affrontements entre hindous et musulmans se multiplient. Gandhi et Untouchable essayent d'éviter la partition des Indes. Pendant près de 10 ans, l'élue de Ganesh va consacrer tout son temps à protéger son pays et à préserver son unité.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Asie_de_lEst_et_du_Sud_apres-guerre

Les méta-humains ont donc eu un impact non négligeable sur les frontières : indépendance de la Mandchourie, limites des blocs américain et soviétique, neutralité de la Tchéquie et de la Corée, unité des Indes, etc. Ils vont être, de plus en plus, assimilés à des armes de destruction massive. Moscou va ainsi chercher à aligner autant de méta-humains que les américains, tout en poursuivant ses propres recherches sur la bombe atomique.

Du côté des USA, l'indépendance affichée par le méta-humain le plus puissant, Vanguard, lui aliène une partie de ses compatriotes et inquiète les autorités. Que se passerait-il... si le premier guard se retournait contre son propre pays ?  S'il travaillait, en fait, pour les soviétiques ?  D'autant que ces derniers paraissent prêts à de nombreux sacrifices pour débaucher des surhommes occidentaux.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Chairman_Dies_of_House_Committee_investigating_Un-American_activities

Une commission d'enquête de la Chambre des représentants des États-Unis, la « House Un-American Activities Committee » ou HUAC - littéralement « Commission de la Chambre sur les activités antiaméricaines » - va se pencher sur le cas des Guardians, Vanguard et le Dark guard.

En 1946, la HUAC obtient du Congrès le statut de commission permanente. Son nouveau mandat spécifie qu'elle enquête sur des cas supposés de subversion ou de propagande qui attaquent « la forme de gouvernement garantie par notre Constitution ». C'est sous ce mandat que la commission fixe son attention à la fois sur les communistes réels ou supposés occupant des postes importants et sur l'influence que le communisme est censé avoir dans la société américaine.

La HUAC soupçonne très vite Vanguard et le Dark Guard. Si réunir des témoignages sur l'Uomo Nero s'avère futile, les prises de position publiques de Vanguard font de lui une cible facile. Le modeste fils d'épicier dénonce volontiers les travers de la société américaine et du système capitaliste : erreurs judiciaires, violence conjugale, corruption des édiles, persistance de la ségrégation, pollution des grandes entreprises, etc. L'année précédente, il a surtout condamné le bombardement de Dresde et rompu avec l'Etat-Major américain. La commission accuse donc Vanguard de désertion face à l'ennemi, de collusion avec les soviétiques et plus généralement de propagande anti-américaine.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Vanguard_volant

Stoïque, Vanguard répond aux convocations de la commission. Sa franchise et sa bonne volonté  convainquent en partie les représentants, qui reculent peut-être devant les nombreux soutiens du premier guard et n'osent le condamner. Mais, durant les mois et les années qui suivent, Vanguard devra faire profil bas et se contenter de lutter contre les catastrophes naturelles et les criminels surnaturels. Il renonce, de fait, à peser sur le débat public et garde pour lui ses convictions. La HUAC l'autorise néanmoins à afficher un soutien discret à la décolonisation et à aider Untouchable en Inde - tant que ses interventions ne sont pas contraires aux intérêts américains.
Satisfaite, la commission tourne le regard vers Hollywood en 1947...

Le Pentagone tire ses propres conclusions : pour faire face à l'URSS, il a besoin de soldats méta-humains loyaux et disciplinés. La Golden Guard est dissoute. Les vétérans Ânkh, American Sword et Indigo fondent sur ses cendres la Blue Guard, commando d'élite de l'U.S. Army. Les nombreux tests pratiqués sur les jeunes recrues permettent de détecter deux nouveaux méta-humains qui rejoignent la brigade : White Eagle, le maître des vents, et Captain Liberty, une jeune femme à la force et à la rapidité prodigieuses.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Blue_Guard

Missile Man, troublé par ce qu'il a découvert lors de l'infiltration de la SS-SS et ce que révèle l'affrontement contre Hiro, s'oppose au recrutement massif de méta-humains. Il quitte l'armée et devient consultant pour les Nations Unies sous son véritable nom : Erik Gibson. Il y fera carrière en militant contre ce qu'il appelle la « prolifération méta-quantique ».

Les faits vont lui donner raison.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Mer 24 Fév - 23:13, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeMer 4 Nov - 22:49

1948. Les savants fous.

Luc Lassalle, amnistié par la justice canadienne après avoir rendu de nombreux services aux Alliés, retombe dans ses anciens travers. Premier méta-humain à avoir développé une intelligence véritablement surhumaine, il est toujours sujet à de fréquents délires paranoïaques. Il estime notamment que le rejet de ses théories révolutionnaires par les autres physiciens viennent de leurs capacités cognitives trop limitées. Les deux seuls scientifiques capables de le suivre dans ses démonstrations ne sont-ils pas Lilian Langdon et Shang Shu Fang... deux méta-humains ?

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Luc_Lassalle_HM3

En toute simplicité, Lassalle décide donc d'améliorer ses collègues. Il se rend en Mandchourie et s'associe avec Shang Shu Fang.

Expert à la fois en génétique et en agents pathogènes, l'excentrique docteur Shang a aidé Senestre à maîtriser ses pouvoirs et est devenu son indispensable second. En tant que ministre des sciences de la Mandchourie, il continue d'étudier avec délectation les résultats collectés par l'unité 731 de l'Armée impériale - malgré l'opposition croissante de Zuo, lui-même un ancien cobaye des japonais. L'intelligence de Shang, son génie tactique, sa cruauté raffinée et ses liens avec les triades chinoises font de lui un allié trop précieux pour que Senestre ose s'en débarrasser. Il en est, en tout cas, convaincu.
Ensemble, Lassalle et Shang conçoivent un virus précurseur de la thérapie génique : pénétrant les cellules de l'individu infecté, il remplace ou complète certains allèles, surexprime des protéines particulières, afin d'augmenter le nombre de neurones et de multiplier les liaisons synaptiques en seulement quelques semaines. Ils baptisent ce processus "syndrome de densification neuronale" - en anglais neuronal densification syndrome ou NDS.

En 1948, le 8e Conseil international de physique Solvay se réunit enfin à Bruxelles, après avoir été reporté plusieurs fois à cause de la guerre. Le sujet : les particules élémentaires. Lassalle participe à la conférence et tente, une fois de plus, de démontrer l'existence du Méta-quanton. Il explique que cette particule étrange provient de l'espace et, à la fois onde et corpuscule, interagit de manière inhabituelle avec les autres objets quantiques de l'univers microscopique : la réalité est perturbée, les lois de la physique ponctuellement bouleversées, la matière et l'énergie altérées.
Les autres physiciens reconnaissent que la science peine à expliquer les pouvoirs des surhommes. Mais nombre d'entre eux refusent de suivre Lassalle quand il affirme l'origine cosmique du phénomène. Le méta-humain insiste : le Méta-quanton est le « grain » composant le Flux, sorte de courant de l'espace en orbite autour du centre de la galaxie... et ayant sans doute déjà croisé la Terre par le passé.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Flux_60

Pour mettre fin à la controverse, Luc Lassalle expose les participants au virus. Shang le lui a promis : un malade sur trois va développer une intelligence supérieure. Cette prédiction se révèle exacte - le généticien a juste omis de préciser que la même proportion va décéder après d'abominables céphalées, le dernier tiers ne manifestant aucun symptôme.
Ebranlé par la tragédie, Lassalle se livre aux autorités peu après l'attentat.
L'année suivante, Lilian Langdon enquête sur les motivations de son ami, Luc Lassalle, et découvre finalement le véritable objectif de Shang Shu Fang. Les néo-sapiens sont, en théorie, immunisés au NDS. Mais grâce aux données collectées pendant l'épidémie, Shang réussit à améliorer et à stabiliser le virus avant de se l'administrer. Son intellect supérieur de néo-sapiens est multiplié et Shang devient, brièvement, l'être humain le plus intelligent de la planète, dépassant de loin Luc Lassalle lui-même.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Lng_Shang_11_x_15

Les bénéficiaires du syndrome de densification neuronale tendent toutefois à développer toutes sortes de maladies mentales. Shang n'est pas épargné. L'extrême mégalomanie provoquée par le NDS entraîne rapidement sa perte : sa tentative de coup d'état contre Senestre se solde par une mort prématurée. Le maître de la Mandchourie est prévenu par Lilian Langdon et éparpille les organes de Shang sur plusieurs continents. La version améliorée du virus est perdue avec la destruction du laboratoire de Shang par l'armée mandchoue.

L'invention la plus extraordinaire de Shang Shu Fang échappe toutefois à ses ennemis : dissimulé dans une base secrète en Mongolie, le Réplicateur génère un clone de Shang à chaque fois qu'il détecte sa mort. Son premier clone préfère conserver sa santé mentale et ne s'expose pas au virus. Il recherche par contre activement les autres inventions de son prédécesseur, pendant la brève période où il était l'homme le plus intelligent du monde.

Le vecteur méta-viral shang-lassalle va infecter plusieurs dizaines de personnes au fil des ans. Les bénéficiaires les plus célèbres du NDS sont Thaddeus Kaligari, Ernest "Plum" Pratt, Franz Carsten, Esmail Soltanifar, Julia No, Ross Kanigher... Ironie de l'histoire, plusieurs d'entre eux finissent par valider les théories de Lassalle - et commencer une carrière de maraudeurs.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Ven 22 Jan - 20:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeVen 6 Nov - 11:05

1949. La Krasnaya ou l'équilibre de la terreur

L'Union soviétique, consciente du retard pris sur les Etats-Unis dans la course aux armements, veut frapper un grand coup. Elle arrive à ses fins en 1949. Après avoir fait exploser sa première bombe atomique, Moscou dévoile au monde sa propre escouade de méta-humains : la Krasnaya - la Rouge ou l'Ecarlate, en russe.

Tous ses membres appartiennent au parti communiste et ne répondent qu'au Politburo ou au Secrétaire général lui-même. Ils dédaignent les pseudonymes et surnoms des soit-disant héros capitalistes et sont appelés, avec modestie, par un simple prénom. Leur force de frappe est impressionnante - malgré quelques tensions internes que la police secrète ne parviendra jamais à dissimuler totalement.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Krasnaya

Karina, ancien membre de la Golden Guard connu sous le nom de Kometa, commande le petit groupe. Les liens amicaux qu'elle a conservé avec des méta-humains occidentaux, qui pour certains officient maintenant dans la Blue Guard, la rende toutefois suspecte aux yeux de plusieurs caciques du parti.
Elle doit de plus en plus composer avec Borislav.

Porteur d'une puissante armure de combat, l'identité et les pouvoirs réels de celui-ci restent sujets à caution... Est-il un méta-humain ?  S'agit-il toujours du même individu sous le heaume ?  Des rumeurs prétendent que le Ministère à la sécurité gouvernementale - qui deviendra bientôt le KGB - a mis la main sur un concept de Shang Shu Fang. Borislav devrait alors ses pouvoirs à plusieurs opérations chirurgicales, qui l'ont transformé en cyborg. Sa résistance et sa puissance de feu en font un véritable tank humain.

Sémion, le colosse de Sibérie, est animé d'une énergie inextinguible... qui lui permet même de matérialiser de puissantes armes et boucliers. Lui aussi porte un masque, mais - contrairement à Borislav - il paraît peu probable que plusieurs personnes se soient succédées sous celui-ci, sa large et rassurante silhouette étant inimitable. Sa combinaison l'aiderait à maîtriser et contenir ses pouvoirs. Indéfectible soutien de Karina, il est aussi le meilleur ami de Vassili. Sa force comme sa bienveillance le rendent immensément populaire auprès des moujiks.

L'homme le plus craint du bloc de l'Est, celui que les étrangers appellent l'Oeil de Moscou, est le télépathe le plus doué jamais recensé. Doté d'un troisième oeil au milieu du front, Vassili semble capable de lire dans les pensées les plus secrètes et de fouiller dans les souvenirs les plus enfouis. Retors et dépourvu du moindre scrupule, il fait cependant preuve d'une certaine sensibilité. L'État totalitaire a besoin de ses indispensables talents, mais plus Vassili utilise ses pouvoirs plus il perçoit l'angoisse voire la folie qui saisit le peuple russe. Par prudence, il n'utilisera son influence grandissante pendant les années suivantes que pour protéger quelques artistes.

Sergueï, l'acrobate, se fait remarquer autant par son agilité que par sa gouaille. Il est rapidement rebaptisé par les journalistes anglophones "Red Bat". Le Politburo fait preuve d'une surprenante indulgence avec les écarts de Sergueï, grand amateur de femmes, de vodka et de coups d'éclat. Son efficacité en tant que commando, assassin et espion y est sans doute pour beaucoup. Les vilains secrets qu'il a rassemblé sur la Nomenklatura aussi.

Le membre le plus dangereux de la Krasnaya reste toutefois Tatiana. Sa discrétion doit beaucoup à ses pouvoirs méta-quantiques : elle peut notamment détourner l'attention de son entourage, qui cesse soudain de la percevoir. En se concentrant sur un seul individu, Tatiana peut semer la confusion dans son esprit voire le plonger dans l'inconscience. Ses sens accrus et ses capacités physiques légèrement surhumaines achèvent de faire d'elle la meilleure espionne des deux blocs. Elle entretient des liens complexes avec les autres membres de l'équipe, notamment Vassili : la CIA suppose qu'ils seraient proches parents, sans doute frère et soeur.

La Krasnaya comme la bombe atomique russe équilibrent le rapport de force entre les deux blocs. La dissuasion prend une forme extrême, où les bénéfices d'une attaque seraient invalidés par les pertes, puisqu'il y aurait annihilation de chacun des belligérants.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or 320px-Joe_one

La Blue Guard et la Krasnaya ne s'affronteront que dans les bandes dessinées : dans les faits, même si les membres des deux équipes sont souvent amenés à se croiser voire à rivaliser, aucun combat ne les opposera directement.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Ven 12 Fév - 11:07, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeVen 6 Nov - 11:26

1950. Le nouveau visage du crime...

... est blanc.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Clown_blanc

Après la Seconde Guerre mondiale, le milieu corse, ainsi que la mafia sicilienne et napolitaine, collaborent avec les services secrets américains pour préserver le port de Marseille de l'emprise des communistes.
En avril 1950, la grève des dockers est brisée par le « milieu » qui gagne le port. Les politiciens, reconnaissants, laissent faire les trafics en tout genre. Lucky Luciano, véritable père du crime organisé moderne aux États-Unis, s'associe avec les clans corso-marseillais pour reprendre le trafic d'héroïne. Jusque là, les grands laboratoires de transformation de drogue étaient implantés en Sicile sous la coupe de la fameuse Onorata società. Les luttes entre clans mafieux favorisent le développement de laboratoires en Provence.
Les équipes de Luciano transportent la morphine-base d'Indochine puis de Turquie jusqu'à Marseille. La transformation est opérée dans des laboratoires clandestins dans la capitale phocéenne  et dans ses alentours. L'héroïne marseillaise acquiert une réputation de grande qualité : pure à près de 98 %.

Les sbires de Luciano et du « milieu » marseillais comportent nombre de méta-humains, de maraudeurs de faible envergure. L'un d'eux, excentrique et théâtral, va tirer son épingle du jeu. Il s'illustre lors de la grève des dockers mais va surtout attiser la rivalités entre les clans siciliens, n'hésitant pas à assassiner froidement plusieurs Capofamiglia. Son pouvoir méta-quantique, subtil, est manié avec une étonnante habileté : capable de contrôler les frictions, le maraudeur provençal peut provoquer des accidents en bloquant certains mécanismes ou en faisant glisser des pans de murs... D'abord discret, il revêt à la fin de l'année son costume de scène, ou plutôt de cirque : celui du Clown blanc - ou « Whiteface » en anglais.
Il est difficile de réunir des informations fiables sur le Clown blanc : celui-ci n'a pas seulement utilisé son influence grandissante pour faire disparaître son nom des registres, il a plusieurs fois réécrit toute son histoire. Officiellement, le Clown Blanc s'appellerait Louis Leblanc. Passionné par le cirque, il aurait réellement fait partie d'une troupe itinérante. Sa connaissance encyclopédique du cirque et son admiration sans borne pour le trio Fratellini sont indéniables.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or 320px-Trio_Fratellini_1932

Mais d'autres phénomènes costumés fascinent Leblanc : les guards et les maraudeurs. Il collectionne, aujourd'hui encore, tous les fascicules et produits dérivés à l'effigie des héros comme de leurs adversaires. Surtout, il échafaude une théorie tortueuse, qu'il va s'appliquer à mettre en oeuvre avec une rigueur machiavélique. La vie est un cirque. Pour réussir, il faut être au centre de la piste, en costume éclatant, et exécuter un numéro parfait, maintes fois répété.

Le Clown blanc va exécuter tous ses rivaux, lors de mise en scène macabres et spectaculaires singeant des numéros de cirque. Certains sont dévorés par des fauves, d'autres retrouvés pendus à des trapèzes, ou accrochés à une cible et transpercés d'innombrables couteaux. Son tour préféré : surgir à côté de sa cible, lui coller un nez de clown rouge sur le visage, puis la faire glisser pour qu'elle se fracasse contre un élément du décor.
En quelques mois, le Clown blanc supplante Luciano lui-même et contrôle la « French Connection ». Il ne va pas s'arrêter là. Un artiste de sa trempe doit se trouver les meilleurs partenaires. Le Clown Blanc franchit l'Atlantique et débarque à New-York au milieu de l'automne. Son cirque du crime rassemble le gratin des maraudeurs de l'époque et multiplie les coups d'éclat sur toute la côte Est, avant de s'attaquer enfin à son véritable objectif... Chicago. La ville du Dark guard.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Darg_Guard_on_the_building_HM3

Aux yeux, fardés, du Clown blanc, il y a une place à prendre : celle de Némésis de l'Uomo Nero. The Fool est mort, réduit en poussière quelques années plus tôt, White Widow s'est assagie... Or, Chicago et le Dark guard méritent une criminalité de classe internationale. Les fêtes de Noël voient s'affronter pour la première fois Whiteface et le Dark guard.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Photo-chicago-state-street-christmas-parade-start-1950

Leblanc est arrêté, mais s'évade quelques jours plus tard, en pleine célébration de la nouvelle année. Au cours des décennies suivantes, les combats entre l'Uomo Nero et le Clown blanc vont marquer les annales. Seule la retraite apparente du Dark guard, laissant la défense de Chicago à ses successeurs, y mettra un terme... provisoire ?
Le Clown blanc devient, en tout cas, le plus célèbre des maraudeurs. Le psychopathe bénéficie d'une relative mansuétude de la part d'une partie du public, qui facilite à la fois  ses évasions et le recrutement de nouveaux membres dans sa troupe hétéroclite. Leblanc applique en effet les règles d'or du cirque : le spectacle doit continuer, le public doit rester en sécurité. Ses victimes se comptent au moins par dizaines, mais ne comportent aucun passant innocent. Les criminels et maraudeurs rivaux, les membres des forces de l'ordre et les guards restent ses cibles de prédilection.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Dim 4 Sep - 21:29, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeLun 16 Nov - 23:07

1951-1953. Horreur et Décadence

Le nombre de maraudeurs est en constante augmentation depuis la fin des années 1940. Le syndrome de densification neuronale a plongé dans la folie nombre de savants, devenus de véritables dangers publics. Le Clown blanc et son cirque du crime ont donné un nouveau souffle à la délinquance méta-humaine. Comme si cela ne suffisait pas, une nouvelle génération de méta-humains apparaît. Plus étranges, plus « méta » et moins... humains.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or 387px-AdventuresIntoDarkness0501

Depuis la métamorphose de Zuo en Senestre, la physiologie des surhommes, la connaissance du fonctionnement de ces organismes vivants extraordinaires, n'a guère progressé. Luc Lassalle a découvert la source des pouvoirs surhumains, mais comment les méta-humains manipulent-ils les méta-quantons ?  Quel est le déclencheur de la métamorphose en surhomme ?  Le docteur Esmail Soltanifar, fameux biologiste iranien, apporte quelques réponses au début des années 1950. Certains gènes rares semblent favoriser la métamorphose en surhomme. Celle-ci intervient le plus souvent en situation de stress, après une décharge d'adrénaline. La fréquence comme la violence du phénomène s'accroissent toutefois avec le temps. Lilian Langdon évoque l'accumulation de méta-quantons dans la magnétosphère de la Terre pour expliquer cette évolution dramatique. Soltanifar, qui généralise le terme « méta-humain », commence à établir une classification des métamorphoses qui portera ses fruits plusieurs années plus tard.

Quoiqu'il en soit, plusieurs méta-humains, sous le coup de la peur ou de la colère, se sont transformés de manière brutale et monstrueuse au détriment de leur entourage. Si Hiro, désormais emprisonné dans un endroit gardé secret, en est le pire exemple, d'autres métamorphoses tournent mal. La réputation des méta-humains s'en ressent. La population prend peur, les rumeurs prolifèrent, amplifiées par la superstition. Certains surhommes échappent aux autorités et se terrent, se considérant eux-mêmes comme des âmes damnées.

En 1951, l'apparition d'un couple mystérieux en Turquie va marquer les esprits et alimenter les fantasmes. Si Ménélas, l'homme de pierre, peut passer pour un simple maraudeur, sa compagne Gorgone ressemble à la Méduse mythologique : chevelure de serpents et regard pétrifiant ! Tous deux s'expriment en attique, le grec ancien parlé dans l'Athènes antique, et vivent de rapines.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Gorgone_et_Menelas

Leur existence confirme la théorie de Luc Lassalle : la Terre a déjà été traversée par le Flux méta-quantique dans le passé. Certains surhommes du précédent passage auraient trouvé le moyen de subsister, sous une forme ou une autre... La concentration en méta-quantons serait maintenant suffisante pour permettre leur retour.

Les rares guards encore en activité doivent en tout cas affronter plusieurs monstres issus du passé. En 1952, Vanguard doit même combattre une véritable momie égyptienne, dont le tombeau venait d'être découvert !

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Maamru

Malgré ses mutilations, l'antique surhomme se révèle un adversaire aussi formidable que sadique, doté de puissants pouvoirs physiques et mentaux. Il répète inlassablement une même formule, dont une traduction approximative serait : « Et quand le mal l'appellera, Maamrou viendra ! ». Des recherches établiront que « Maamrou » serait un ancien grand-prêtre de Maât, condamné à être momifié vivant pour avoir instauré un culte sanguinaire à sa propre gloire. Son véritable nom serait Maâkhérou : celui qui est juste, qui vit dans la constante application des lois de Maât. La mâchoire abîmée de l'immortel déviant aurait déformé son propre nom.

Comme si les monstres et les momies ne suffisaient pas, les guards doivent aussi gérer de prétendus magiciens, membres de sociétés ésotériques, dont les recettes alchimiques paraissent fonctionner à nouveau. Grâce à leurs philtres et à leurs cérémonies, ils influencent les esprits les plus faibles. Certaines sectes malsaines prétendent même pouvoir abolir les frontières entre les dimensions et faire venir sur Terre d'indicibles divinités extérieures.

Les médias couvrent avec jubilation cette prolifération de phénomènes horrifiques et vont appeler « freaks », pèle-mêle, les surhommes horriblement déformés par leur métamorphoses, les anciens méta-humains revenus à la vie, les charlatans maniant des forces trop puissantes pour eux, les homoncules créés ou attirés par l'alchimie... De fait, les mutations incontrôlées, les mythes de l'antiquité ou la magie moderne alimentent encore les rangs des maraudeurs.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Freaks

D'autres dangers sont toutefois issus de la science. Un robot tueur venu d'on ne sait où, se présentant lui-même comme le solitaire ou "Loner", attaque la Blue guard et est repoussé avec peine.

En 1953, le docteur Thaddéus Kaligari, un brillant physicien suisse atteint par le syndrome de densification neuronale, menace les capitales du monde à bord d'un gigantesque engin volant - tel un moderne Robur. Il clame avoir exploré la planète Vénus dans une navette de sa conception, avoir été capturé par les vénusiens puis libéré par une princesse tombé sous son charme... avant de s'échapper à bord d'une de leurs puissantes nefs spatiales. Il exige des millions afin de protéger l'humanité - ou il réduit les capitales en cendres !  Untouchable le met en fuite au-dessus de New Dehli.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Psyche_et_Thaddeus_Kaligari_devant_les_plans_de_leur_vaisseau

Les guards, trop dispersés, paraissent de plus en plus dépassés par les événements.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Jeu 28 Jan - 1:33, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeJeu 19 Nov - 0:16

1954. Sociétés secrètes et Sous-comités

En 1954, peu de méta-humains persistent encore à jouer les justiciers costumés, les fameux « guards ». Ils vont se retrouver pris entre deux feux : des ennemis non seulement de plus en plus monstrueux mais aussi de mieux en mieux organisés... et des gouvernements désormais réticents à leur faire confiance. Pourtant, la mode des justaucorps moulants et chamarrés est sur le point de connaître un renouveau inattendu.

Les maraudeurs, les méta-humains abusant de leurs pouvoirs dans leur propre intérêt, n'ont jamais été aussi nombreux. Depuis 1948, des alliances fluctuantes les regroupent ponctuellement pour tenter un gros coup ou agresser des guards. Désormais, de nouvelles et nombreuses organisations vont les embaucher - de grès ou de force.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Societes_secretes_2

La plus puissante de ces organisations est composée, à l'origine, de méta-humains nazis. Les survivants de la Schwarz Sturmbrigade-SS ont conservé bon nombre de ressources et de secrets de l'Ahnenerbe. Réfugiés en Amérique du sud et en Afrique, ces vétérans restent en contact les uns avec les autres et vont rapidement étendre leur réseau d'influence. Contraints à la discrétion, ils infiltrent aussi bien la pègre que les milieux politiques pour fonder leur propre organisation, qui ne tarde pas à gagner l'Amérique du Nord : Black Storm.
Leurs objectifs n'ont rien de mystérieux : se venger et instaurer un nouveau Reich, à l'échelle du monde. Black Storm will cover the world. Une discipline de fer et une maîtrise inégalée du lavage de cerveau leur permettent d'embrigader de nombreux jeunes maraudeurs.

En Asie, toutefois, Black Storm empiète sur les terres d'un dangereux rival : la Triade du Dragon de Shang Shu Fang - ou plutôt de son premier clone et héritier, Shang Yī ou Shang 1. Cette version plus jeune et plus brutale de Shang n'a pas tardé à prendre le contrôle de la Triade et à développer ses activités. Shang Yī se consacre davantage aux arts martiaux et à la stratégie qu'à la science mais essaye par tous les moyens de retrouver les dernières innovations de son prédécesseur.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Shang_1

Après quelques rencontres pour le moins sanglantes, de laborieux pourparlers permettent de mettre en place une trêve, toujours en vigueur, entre Black Storm et la Triade. Une certaine coopération s'ébauche même entre les deux sociétés malfaisantes, notamment sur la Côte Ouest.

Pendant ce temps, en Europe, un serpent très ancien a rouvert les yeux : l'Ouroboros. À la fin du précédent passage du Flux méta-quantique, des sages surnommés les prométhéens avaient réussi à s'unir contre la tyrannie de plusieurs surhommes européens et à percer les secrets de leurs pouvoirs. Peut-être certains de ces sages étaient-ils eux-mêmes des méta-humains ?  Quoiqu'il en soit, l'amenuisement des méta-quantons avait laissé leurs tourmenteurs vulnérables, permettant aux prométhéens de les capturer et de les torturer. Se libérer de l'emprise de ces soit-disant « divinités » ne suffisait pas. Les prométhéens avaient pleinement assimilé le caractère cyclique de l'apparition des surhommes. Leur alliance fut donc pérennisée sous le nom d'Ouroboros.
L'ouroboros est un symbole très ancien, utilisé notamment par les mésopotamiens et les égyptiens,  représentant un serpent qui se mord la queue. Le mot de grec ancien οὐροϐóρος a été latinisé sous la forme uroborus et signifie littéralement :  « qui se mord la queue ». Le dessin symbolise le cycle du temps et l'éternité.
Les membres de l'Ouroboros se sont préparés pendant au moins trois mille ans au retour des tyrans surhumains. Ils ont rassemblé, avec soin, toutes les connaissances et tous les témoignages sur leurs ennemis, ont pillé leurs richesses et récupéré d'étonnants artefacts, dont les corps pétrifiés de Ménélas et Gorgone - celle-ci, dans un dernier geste d'amour, avait rassemblé ses pouvoirs presque épuisés pour transformer son amant et elle-même en statues de pierre délicatement enlacées.
L'organisation, devenue décadente au fil des siècles, a toutefois été prise par surprise par les débuts tonitruants de Vanguard. Malgré plusieurs déconvenues, dont l'évasion de Ménélas et Gorgone à leur réveil, l'Ouroboros redevient peu à peu opérationnel. Il élabore des anneaux et des bracelets capables de diffracter provisoirement les méta-quantons et d'annuler les pouvoirs. Les héritiers des prométhéens commencent leur croisade contre les surhommes, tous les surhommes, qu'ils soient bons ou mauvais.

Des alliances bien plus récentes vont, elles aussi, marquer les annales.

Malgré leur équilibre psychique précaire, trois savants atteints par le syndrome de densification neuronale vont réussir à s'entendre. Ils aménagent une vaste base souterraine au nez et à la barbe des autorités américaines, sous Manhattan : Dystopia. Le docteur Thaddéus Kaligari, Ernest Pratt dit « Professor Plum » ou « Professeur violet » et le docteur Franz Karsten annoncent ensuite la création de The SQUAD : Science Qualitative University Association of Dystopia, association universitaire qualitative pour la science de Dystopia.
Leur but : améliorer la qualité de la science et faire reconnaître leurs découvertes.
Leur moyen : la conquête du monde, étape jugé nécessaire pour une organisation plus rationnelle des activités humaines, en commençant bien sûr par celles du comité Nobel.
Les talents des trois savants se complètent à merveille.
Kaligari est un visionnaire, qui a non seulement inventé sa propre navette spatiale mais a également mis la main sur la technologie vénusienne. Mais, comme Léonard de Vinci en son temps, ses machines incroyables nécessitent une source d'énergie trop importante... que Plum va lui fournir.
Ernest Pratt, physicien américain affable et débonnaire, affirme en effet avoir inventé, après sa densification neuronale, une source d'énergie inépuisable. Cette « onde pourpre » serait capable de fusionner les molécules grâce aux méta-quantons. Elle libère en tout cas une puissance phénoménale !

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Ernest_Prof_Plum_Pratt_

Le dernier membre du trio permet l'association des deux autres : aucun domaine de la science ne résiste à l'excentrique docteur Franz Karsten, de la chimie à l'ingénierie lourde en passant par la médecine. Ce bricoleur de génie va résoudre tous les problèmes de compatibilité entre l'onde pourpre et les machines de Kaligari. Karsten, célèbre autant pour sa créativité pour que son hédonisme, va également mettre au point toute une série de produits destinés à lui faciliter la vie - dont un traitement miraculeux contre les coups de soleil, capable de prévenir et de guérir les mélanomes, qui fera sa fortune. Son péché mignon reste toutefois la conception de missiles et de fusées.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Franz_Karsten_with_bigweapon

C'est Plum qui imagine le logo du SQUAD en s'inspirant de l'atome de Lithium - l'élément chimique de numéro atomique 3. Le trio va prospérer et recruter de nouveaux membres, affrontant les guards à de nombreuses reprises mais également d'autres organisations. Black Storm veut intégrer le SQUAD dans ses rangs mais les trois savants refusent : Kaligari veut rester maître de son destin, Plum trouve ces néo-nazis répugnants et Karsten n'envisage pas une seconde de travailler à nouveau pour des sociopathes aussi bilieux.

Plusieurs accrochages vont surtout opposer le SQUAD à une organisation concurrente, ARROW : Advanced Research & Rational Optimization for War,  recherche de pointe et optimisation rationnelle pour la guerre. Les origines de cette société secrète restent obscures. Elle pourrait être une émanation du ministère des sciences mandchou, formée de savants chinois, américains et soviétiques en rupture de ban et recrutés par Senestre. Ceux-ci auraient ensuite échappé à la poigne de Zuo pour se mettre à leur propre compte, après avoir mis la main sur quelques inventions de Shu Fang Shang. Tous les liens avec la Mandchourie pourraient cependant ne pas avoir été rompus...

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or ARROW_uniforme

La doctrine d'ARROW n'a rien de complexe et peut être résumée par un syllogisme pervers.
Seule la science compte. Seule la guerre fait avancer la science. Donc, seule la guerre compte.
L'organisation ne vit que pour et par la guerre. Financée à la base par Senestre, elle prospère désormais grâce au trafic d'armes. Certains tarifs promotionnels ne doivent pas étonner : ARROW considère ses clients comme des testeurs, au mieux, ou des cobayes, au pire. Les champs de bataille sont fertiles à double titre, comme source de financement et comme terrains d'expérimentation. L'optimisation rationnelle évoquée dans son acronyme ne concerne d'ailleurs pas seulement la stratégie, la logistique ou la modification génétique des soldats, domaines maîtrisés par la société secrète, mais aussi sa politique même : pour que la recherche avance, la guerre est nécessaire, ARROW s'assure donc de ne jamais manquer de clients en soufflant sur les braises de tous les confits imaginables, puis en équilibrant les forces. Bien entendu, elle n'hésite pas à s'en prendre physiquement à ses concurrents. À deux occasions au moins, des membres du SQUAD revanchards font équipe avec des guards pour empêcher ARROW de déclencher la 3e guerre mondiale.

Comme si lutter contre les maraudeurs et les sociétés secrètes ne suffisait pas, les guards doivent également composer avec les enquêtes successives de plusieurs sous-comités américains.
Vanguard avait déjà eu maille à partir avec la Commission de la Chambre sur les activités antiaméricaines, quelques années auparavant. Après la Chambre des représentants, c'est le Sénat qui va se pencher sur les activités des guards.

En 1954, la « Peur rouge » qui a saisi les Etats-Unis atteint son paroxysme. Le sénateur Joseph McCarthy, président du « Sous-comité sénatorial d'enquête permanent » depuis les élections de 1952, traque les espions à la solde des Soviétiques au sein des médias, du cinéma, du gouvernement, de l'armée et des surhommes. Il débusque effectivement quelques agents de Vassili mais harcèle quantité d'honnêtes gens.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or 230px-Joseph_McCarthy

Toutefois, Vanguard ayant déjà fait amende honorable et le Dark guard restant insaisissable, McCarthy ne peut guère s'en prendre qu'aux membres de la Blue Guard, au cours de son enquête sur l'armée. Sa remise en cause de héros de la guerre, qu'ils soient méta-humains ou non, va précipiter sa perte.

Le principal danger vient d'un sous-comité pourtant d'apparence bénigne : une commission d'enquête sénatoriale sur la délinquance juvénile. Une série d'incidents et de rixes, ayant impliqué des adolescents déguisés en guards, incite la commission à encadrer les activités des justiciers costumés. Afin de s'assurer qu'ils restent un modèle pour la jeunesse, elle leur demande de s'enregistrer auprès du gouvernement et de respecter un code de conduite précis. À la surprise générale, le Dark guard intervient dans le débat. Il refuse de révéler sa véritable identité aux pouvoirs publics mais accepte de coopérer avec la commission. Il bénéficie du soutien presque unanime du Chicago Police Department.

Les débats sont houleux et frisent la guerre civile. Un compromis est cependant trouvé. Vanguard, le Dark Guard, Untouchable et American sword créent avec la commission la CCA : Code of Conduct Authority, autorité du code de conduite. Cet organisme d'auto-régulation est chargé de veiller à la bonne conduite des guards. La commission s'engage à ne pas poursuivre les justiciers recensés et encadrés par l'autorité.

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or CCA

Ironie du destin, la censure de la CCA ne va pas décourager les vocations, bien au contraire. Cette forme de reconnaissance officielle et l'aide apportée par des vétérans va permettre à une nouvelle génération de guards de prendre la relève.
À l'Âge d'or des guards va enfin succéder un Âge d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4865

Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitimeDim 4 Sep - 22:07

En résumé :

L'Âge d'or des surhommes commence en 1937 avec l'apparition du premier surhomme de l'ère moderne et se termine avec la création de la première organisation encadrant l'activité des méta-humains.

1937 : Première métamorphose d'un être humain en surhomme, Zuo, à Pingfang, en Mandchourie.
Torturé par les japonais, Zuo s'échappe en repliant l'espace autour de lui. Sa main gauche déformée et agrandie lui vaut d'être surnommé Senestre par les occidentaux. Il rassemble une armée de partisans et prendra le contrôle de l'État fantoche du Mandchoukouo pendant la seconde guerre mondiale.

1938 : Débuts fracassants de Vanguard à Cleveland. Le justicier, vêtu comme un écuyer du moyen-âge, arrête des braqueurs de banque et commence une prolifique carrière de justicier.

1939 : Vanguards fait plusieurs émules. L'un d'eux deviendra célèbre : le Dark Guard, qui lutte avec succès contre la pègre de Chicago. Le terme de « Guard » se généralise, pour désigner les tous les justiciers méta-humains costumés.

1940 : Alors que la guerre fait rage en Europe et en Asie, les méta-humains paraissent se multiplier sur la surface du globe. Plusieurs dizaines de métamorphoses d'humains en surhommes sont ainsi recensées au cours de l'année 1940. Le stress semble être un facteur déclencheur. Beaucoup de méta-humains tentent de conserver leur vie d'avant, malgré leurs encombrants pouvoirs. Mais un nombre croissant abuse de sa force : les médias les baptisent « Maraudeurs ».  Luc Lassalle, The Fool, Spider Lady ou Iron Countess défraient la chronique.

1941 : Deux méta-humains, American Sword, métamorphosé lors d'un combat contre Iron Countess, et Untouchable, une jeune indienne affirmant avoir été bénie par le dieu Ganesh, font campagne pour que les surhommes déclarent la guerre aux forces de l'Axe. Plusieurs méta-humains américains répondent finalement à leur appel : Vanguard, le Dark guard et The Fire. La Golden guard est formée et rejoint le front, plusieurs mois avant Pearl Harbor et l'entrée en guerre des États-Unis.

1942-1945 : Les surhommes s'illustrent lors des conflits de la deuxième guerre mondiale. L'Allemagne nazie a pris de l'avance dans le recrutement des méta-humains. Les Übermenschen et la Schwarz Sturmbrigade-SS font des ravages. La Golden Guard étend ses rangs : de nombreux surhommes comme la russe Kometa, l'ancien marine Missile Man ou le mystérieux Green Wizard la rejoignent. Elle parvient à renverser le cours de la guerre. Une nouvelle arme y met un terme définitif. Senestre, nouveau maître de la Mandchourie, la transporte au-dessus d'Hiroshima. L'explosion de la bombe atomique fait plus de 100 000 victimes.
Au milieu des décombres, une silhouette titube. Un vieil homme s'est métamorphosé pour survivre à la tempête nucléaire. Il devient le surhomme atomique que l'armée américaine appellera simplement "Hiro". La Golden Guard l'arrête, mais le prix à payer est lourd. Plusieurs Guards sont blessés, le Green Wizard semble avoir été désintégré.

1946-1947 : La guerre a marqué les esprits et les chairs. Même ceux des surhommes. Les séquelles des combats, les dissensions apparues à la fin de la guerre et la mort du Green Wizard annoncent la fin d'un certain âge d'or.
La Commission de la Chambre sur les activités antiaméricaines se penche sur le cas des Guards, notamment Vanguard. Après avoir condamné le bombardement de Dresde, il avait quitté la Golden Guard à la fin de la guerre pour se consacrer à la libération des camps de concentration. Surtout, il n'hésite pas à dénoncer les travers de la société américaine et du système capitaliste. Convoqué par la commission, il doit renoncer à peser sur le débat public. Pendant plusieurs années, il se contente donc de lutter contre les catastrophes naturelles et les criminels surnaturels.  
La guerre froide entre les  États-Unis et l'URSS prend forme. Le Pentagone a besoin de soldats méta-humains loyaux et disciplinés. La Golden Guard est dissoute. Sur ses cendres est fondée la Blue Guard, commando d'élite de l'U.S. Army.

1948 : Luc Lassalle s'allie malencontreusement avec le ministre de la science mandchou, le docteur Shang Shu Fang, cruel généticien lié aux Triades chinoises. Leurs expériences sur le développement de l'intelligence va entraîner une véritable épidémie de savants fous.
Lors du 8e Conseil international de physique Solvay, à Bruxelles, plusieurs conférenciers refusent de croire la théorie de Luc Lassalle : un Flux de Méta-quantons parcourt la galaxie, déforme la réalité et provoque l'apparition des surhommes. Lassalle décide de les rendre moins bornés et libère le rétro-virus du NDS, syndrome de densification neuronale, conçu avec Shang. Un tiers des savants infectés ne développe aucun symptôme, un autre décède après d'abominables céphalées, le dernier tiers voit son intelligence démultipliée – au détriment de sa santé mentale.

1949 : L'Union soviétique, consciente du retard pris sur les États-Unis dans la course aux armements, veut frapper un grand coup. Elle arrive à ses fins en 1949. Après avoir fait exploser sa première bombe atomique, Moscou dévoile au monde sa propre escouade de méta-humains : la Krasnaya - la Rouge ou l'Ecarlate, en russe.

1950-1953 : Le nombre de maraudeurs est en constante augmentation depuis la fin des années 1940. Le syndrome de densification neuronale a plongé dans la folie nombre de scientifiques, devenus de véritables dangers publics. Un maraudeur français, le Clown blanc, prend le contrôle la « French Connection » en 1950. Son cirque du crime donne un nouveau souffle à la délinquance méta-humaine. Comme si cela ne suffisait pas, une nouvelle génération de méta-humains apparaît. Plus étranges, plus « méta » et moins « humains ».

La presse couvre avec jubilation cette prolifération de phénomènes horrifiques et va appeler « Freaks », pèle-mêle, les surhommes horriblement déformés par leur métamorphoses, les méta-humains de l'Antiquité revenus à la vie, les charlatans maniant des forces trop puissantes pour eux, les homoncules créés ou attirés par l'alchimie... De fait, les mutations incontrôlées, les mythes des temps anciens ou la magie moderne alimentent encore les rangs des maraudeurs.

1954 : Peu de méta-humains persistent encore à jouer les justiciers costumés, les fameux « Guards ». Ils vont se retrouver pris entre deux feux : des ennemis non seulement de plus en plus monstrueux mais aussi de mieux en mieux organisés... et des gouvernements désormais réticents à leur faire confiance.

Les surhommes américains doivent faire face aux suspicions du sénateur Joseph McCarthy, qui traque les espions à la solde des Soviétiques. Sa déchéance n'est qu'un répit de courte durée. Le principal danger vient en effet d'un sous-comité en apparence bénin : une commission d'enquête sénatoriale sur la délinquance juvénile. Une série d'incidents et de rixes, ayant impliqué des adolescents déguisés en Guards, incite la commission à encadrer les activités des justiciers costumés. Afin de s'assurer qu'ils restent un modèle pour la jeunesse, elle leur demande de s'enregistrer auprès du gouvernement et de respecter un code de conduite précis. Les débats sont houleux. Les surhommes frisent la guerre civile. Un compromis est cependant trouvé.

Vanguard, le Dark Guard, Untouchable et American sword créent avec la commission la CCA : Code of Conduct Authority, autorité du code de conduite. Cet organisme d'auto-régulation est chargé de veiller à la bonne conduite des Guards. La commission s'engage à ne pas poursuivre les justiciers recensés et encadrés par l'autorité.

Ironie du destin, la censure de la CCA ne va pas décourager les vocations, bien au contraire. Cette forme de reconnaissance officielle et l'aide apportée par des vétérans va permettre à une nouvelle génération de Guards de prendre la relève. À l'Âge d'or des Guards va enfin succéder un Âge d'argent.

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Empty
MessageSujet: Re: Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or   Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Métaverse - Introduction et Âge d'Or
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Salonaise des Jeux de Simulation :: Tax Collector :: Super-héros :: Méta-ressources-
Sauter vers: