Association Salonaise des Jeux de Simulation

Amicale se réunissant le samedi pour jouer à des jeux de rôle, de plateau, etc.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Episode 5 : Bataille pour le Panoptique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4465

MessageSujet: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Sam 17 Sep - 0:24

Résumé des épisodes précédents

L'association universitaire qualitative pour la science de Tristan Da Cunha, plus connue sous l'acronyme "SQUAT", réunit une dizaine des esprits les plus brillants et les plus dérangés de la terre. Ses fondateurs ont été amnistiés après la guerre quantique, en remerciement de leur engagement contre les pillards extra-terrestres.
La fondation Wemyss, qui oeuvre sans relâche pour l'intégration des méta-humains et la réhabilitation des maraudeurs, affirme que les actes des SQUATers, depuis une quinzaine d'années, plaident en leur faveur. Ils ont fait avancer la science, déposé de nombreux brevets, multiplié les innovations, équipé les services secrets britanniques, et permis au Kitara de devenir l'un des pays les plus développés de la planète. Ils participent à la construction du premier cargo interstellaire devant relier la Terre et Mars, même si les autorités préfèrent les tenir éloignés des vols d'essai en Floride. Leurs inventions, de la pilule contre les coups de soleil aux serveurs informatiques fonctionnant à l'énergie pourpre, commencent petit à petit à révolutionner la vie de tous les jours.

Bien sûr, l'équilibre psychique des SQUATers reste précaire, mais la rédemption de Luc Lassalle, le premier et le plus grand des savants fous, constitue un précédent encourageant. D'un autre côté, les crimes commis par Shang Shu Fang, le deuxième et le plus dangereux des savants fous, ainsi que par les clones ayant pris sa suite, incitent plutôt à la prudence. Tous les génies déments ne peuvent pas être réhabilités...  

La Guards' Guild, véritable syndicat des super-héros, accepte finalement la demande officielle de Tristan Da Cunha. L'archipel, devenu un État indépendant, a adhéré aux Nations Unies, est devenu membre du Commonwealth, et désire maintenant avoir sa propre équipe de Guards pour le protéger contre les nombreux ennemis d'une science de qualité. Même si le nouvel État ne dépasse pas les 400 habitants, même si ses îles perdues au milieu de l'Atlantique sud sont considérées comme les terres les plus isolées au monde, installer une équipe de Guards sur place ne manque pas d'intérêt. Ne serait-ce que pour surveiller les SQUATers...

Au début des années 70, les premiers Warders débarquent donc sur l'île de Tristan. L'environnement se révèle quelque peu usant, même pour des surhommes. Plusieurs relèves sont nécessaires. La dernière mouture de l'équipe entre en fonction au 2e semestre 1975.



Les nouveaux Warders comprennent vite pourquoi personne ne voulait du poste. Si le climat est tempéré et les températures douces, de 10° à 25°, il pleut plus de deux jours sur trois. Les vents d'ouest persistants sont fréquemment violents - les Quarantièmes rugissants ne sont pas loin. Surtout, surtout, les SQUAters se révèlent... turbulents.

Notamment un de leurs membres : Monsieur Shang Sān. Le troisième clone du funeste docteur Shang Shu Fang a fuit les Triades, à la solde du quatrième clone, et rejoint le SQUAT en 1963. Depuis une douzaine d'années, deux clones de Shang Shu Fang sont donc actifs en même temps - une anomalie dans une aberration.



Les pulsions mégalomanes de Shang Sān le poussent régulièrement à prendre le contrôle du SQUAT ou à mettre la conquête du monde à l'ordre du jour, sans grand succès jusqu'ici. Malgré la frustration, il semble se plaire parmi ses pairs. De l'avis général, Sān reste - et de loin - le plus sociable et le plus affable des clones et héritiers de Shang Shu Fang. Se consacrer à la recherche scientifique plutôt qu'au crime organisé ou à la domination des nations apaise sans doute, petit à petit, sa soif de puissance et son amour-propre excessif. La route paraît sinueuse : s'il évolue dans le bon sens, Monsieur Shang Sān retombe souvent dans ses anciens travers.

Certaines expériences menées dans les laboratoires de Shang Sān, comme le clonage d'un antique et indicible méta-humain ou la réplication de ses associés, viennent par exemple de pousser le SQUAT à lui infliger une petite punition : participer à un colloque sur l'éthique.

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Sam 15 Oct - 11:39, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4465

MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Sam 17 Sep - 0:33



_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Ven 7 Oct - 0:04, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4465

MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Lun 19 Sep - 21:56


_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Ven 7 Oct - 0:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4465

MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Lun 19 Sep - 22:59

Trois Warders sont disponibles :
- Pygma, la génoïde espionne soit-disant conçue par le père du Prince Gear, un modèle un peu trop perfectionné pour être honnête.
- Ventilo, ex-sbire, ex-maraudeur, ex-guard parisien, mais qui ne manque pas d'air, c'est peu de le dire.
- et Mister +, le commando surhumain, un gaillard du genre taciturne.

Ils doivent donc retrouver Monsieur Shang Sān, l'un des plus membres les plus éminents et les plus controversés du SQUAT. Ils résument le peu d'information dont ils disposent.

L'organisation terroriste ARROW a mis des moyens considérables, au service d'un plan des plus alambiqués, pour exfiltrer les généticiens participant à une conférence au Texas Medical Center de Houston. Dont Shang. S'agit-il d'une coïncidence ou était-il visé dès le départ ? Quelques heures avant l’enlèvement, ARROW semblait n'être intéressée que par un inhibiteur de pouvoirs développé par un certain laboratoire, situé de l'autre côté de la ville. Il est possible que la rivale du SQUAT ait voulu faire d'une pierre deux coups. À moins que ?

Pygma s’interroge : un membre du SQUAT aurait-il trahi l’association et prévenu ARROW ? Ses soupçons se portent sur Psyché Kaligari, l’épouse vénusienne d’un des trois fondateurs. L’histoire de celle-ci paraît peu crédible. Il y a une vingtaine d’années, Thaddéus Kaligari, le premier homme à avoir quitté l’orbite terrestre, aurait atteint la planète Vénus à bord de son vaisseau spatial. Là, il délivra une princesse d’un tyran qui la retenait captive. Amoureux, les deux fuyards célébrèrent leur mariage peu après leur retour sur Terre. Aujourd'hui Thaddéus et Psyché roucoulent comme au premier jour. D'ailleurs, comment une femme aussi belle et intelligente peut-elle supporter encore un nabot chauve et paranoïaque ?  



D’autres signes suspects attirent l’attention de la génoïde. Psyché maîtrise une technologie avancée, ce qui lui a permis d’être acceptée comme associée à part entière par les deux autres fondateurs du SQUAT. Son comportement bien trop calme et rationnel détonne au sein de l’association. Sa résistance aux incursions mentales, enfin, est surprenante - la bombe télépathique qui a explosé quelques jours auparavant n’a eu aucun effet sur elle et Pygma n’arrive pas à lire ses pensées. La méfiance de la génoïde est à son comble.
Les Warders se rappellent enfin que les terriens n’ont rencontré qu’une seule race extra-terrestre : les Quanters. Psyché appartient sans doute à ce peuple de pillards métamorphes. Elle avait cependant poussé son époux et ses associés à entrer en guerre contre la flotte quanter pendant la guerre quantique, vers la fin des années 50. Quelles sont ses motivations ? Certes, la société quanter est minée par les divisions : les castes les plus basses sont opprimées par les Commandeurs télépathes, l’armada quanter est elle-même divisée en flottes rivales. Trouver une explication logique à l’engagement de Psyché contre ses congénères ne présente donc pas de grande difficulté. Mais pourquoi n’a-t-elle pas rejoint Mars, après la colonisation de la planète rouge par d’anciens esclaves quanters ?

Les Warders laissent ces questions de côté, pour l’instant. ARROW surveille sans doute discrètement ses ennemis, mais l’urgence reste de retrouver Shang. Ils pourront interroger ses geôliers une fois le généticien délivré.

Amusé de voir Pygma brasser de l'air, Ventilo propose de consulter un autre membre du SQUAT. Robinson Veil collecte et accumule des informations sur les méta-humains de tous les Âges. Il accepte volontiers de les partager, même s'il paraît toujours avoir une idée derrière la tête. Voire plusieurs. En tout cas, il pourrait leur en apprendre davantage sur ARROW et ses agents.



L’ancien Reverse-Ray ne peut plus courir, ses jambes n'ont pas supporté la vitesse surhumaine qu'il avait artificiellement acquise. Bloqué dans un fauteuil roulant, Veil conserve néanmoins une extraordinaire capacité de travail. Entre deux expériences de physique, sur le voyage dans le temps ou les liens entre les dimensions, le sibyllin professeur rédige une gigantesque encyclopédie des surhommes. Le nombre et la variété de ses travaux lui ont ouvert les portes du SQUAT l’année dernière, en même temps que le Prince Gear.  

Les dossiers disponibles sur ARROW ne fournissent guère d'informations exploitables aux Warders. Les quartiers généraux de l'organisation se trouvent sans doute en Asie. ARROW est en partie financée par la Mandchourie et attaque encore régulièrement l'éternel ennemi de ce pays, le Japon. Les Yojimbos et l'Escadron de combat secret, les principales équipes de Guards nippones, confirment leurs fréquentes démêlées avec ARROW mais ne peuvent renseigner davantage les Warders. Pygma demande à Veil s’il peut détecter l’ouverture de portails dimensionnels - comme celui que le clone de Merge a utilisé pour enlever les conférenciers. Celui-ci reconnaît disposer de la technologie adéquate. Cependant, faute d’accès à un réseau de satellites de surveillance, il ne peut reconstituer les déplacements dimensionnels autour de Houston il y a une demi-journée. La Guilde des guards pourrait peut-être enfin lever son interdiction ?  Si les Warders pouvaient glisser un mot en ce sens à leur agent de liaison… Dépités, ceux-ci changent leur fusil d'épaule.

S'il n'est pas possible de détecter les passages d'un plan d'existence à un autre, peut-être serait-il possible de localiser Merge pour obtenir son aide ?  



Veil et Ventilo s'accordent sur un point : quitte à retrouver un surhomme, pourquoi pas directement Shang ? Justement, le physicien pourrait avoir eu vent de quelque chose. Les professeurs du premier collège pour élèves surhumains, l'Oklahoma College for Young Meta-humans, à Stillwater, avaient conçu un dispositif pour recenser les surhommes : le Panoptique, multipliant les pouvoir de clairvoyance du directeur du Collège, Xiang Chen.
Depuis la défection du Décurion, parti rejoindre les rangs de la NÉO (organisation pour l'émancipation des néo-sapiens), et la politique plus restrictive mise en place par l'UNOMA (bureau des Nations Unies pour les affaires méta-quantiques) la machine a été abandonnée.



L'équipe éducative du collège comprend aujourd'hui une demi-douzaine de professeurs, aidée par quelques intervenants extérieurs et maîtres de conférence.



Xiang Chen, le doyen, dispose d'un étonnant pouvoir, la vision absolue : plus il regarde un objet ou une personne, plus il en apprend sur lui. Constitution, atouts et points faibles, histoire, rien ne lui échappe. En se concentrant, il peut même voir au-delà des apparences, à travers les murs ou les déguisements. Autodidacte, il enseigne notamment l'architecture, la biologie et la psychologie.
Jaguar, l'un des tout premiers maraudeurs, est devenu professeur après avoir rejoint les programmes de réinsertion de la fondation Wemyss. Depuis la création du Collège, il s'occupe de l'éducation physique et sportive des élèves, leur apprenant aussi bien à travailler en équipe qu'à esquiver les balles ou les clefs à molette.
Soothsayer , le « diseur de vérité », un ancien méta-humain quelque peu excentrique, enseigne l'histoire et la morale. Si ses pouvoirs de lévitation et de téléportation sont fiables, on ne peut pas en dire autant de ses talents divinatoires...
Mnémosyne, l'une des agents méta-humains du GRIS, a été nommée par l'UNOMA. Elle ne cache pas la raison de sa présence : surveiller aussi bien les élèves que les professeurs. Sa mémoire parfaite et absolue lui permet d'être polymathe et polyglotte, à l'égal des plus grands cerveaux méta-humains, et de cumuler de nombreux postes.
La StoneWoman Jade a été créée par Ross Kanigher, le fameux « Docteur Livingstone du SQUAT ». Considérée comme l'une des intelligences artificielles les plus équilibrées, elle estime que travailler au Collège est bien plus utile et épanouissant qu'une simple carrière de patrouilleur urbain. Jade enseigne la physique et les mathématiques, mais aussi le maniement des pouvoirs énergétiques ou télékinétiques, avec une incroyable précision. Elle est capable de manipuler et de dissiper les champs de haute énergie, même si elle ne peut les générer elle-même.
L'androïde Hexer a été conçu par le capricieux Franz Karsten comme une publicité ambulante pour des prothèses cybernétiques, puis a été reprogrammé, reconfiguré et révisé plusieurs fois... pour être finalement abandonné. Il a été l'un des premiers élèves du Collège. Au fil de ses mises à jour, Hexer a développé une personnalité serviable et guillerette qui agace certes son concepteur mais lui a permis de s'intégrer rapidement. Capable de s'auto-réparer et de contrôler les machines moins évoluées, il est aujourd'hui professeur d'informatique et d'électronique.

L'accès au collège est strictement réglementé. Réunir toutes les autorisations risque de prendre du temps, d'autant que les Warders n'ont jusqu'ici eu aucun contact avec leur agent de liaison au sein de la Guilde. Un professeur du Collège peut toutefois recevoir sa famille et accueillir par exemple un proche parent et son escorte dévouée. Aiguillée par Veil, Pygma contacte un autre associé : Ross Kanigher, le créateur des StoneMen et donc le « père » de Jade.
Toujours sous l'effet des chocolats euphorisants de Walther Wanko, Kanigher accepte volontiers de renouer avec sa fille verte. Leurs rapports se sont plutôt distendus, Jade ayant non seulement développé un sens moral élevé - comme Diamond ou Sapphire - mais aussi une sagesse inédite pour une StoneWoman. Les retrouvailles sont rapidement organisées. S'il est difficile de deviner les sentiments d'une génoïde cristalline, Jade paraît surprise mais ravie de l'appel de son créateur. Elle lui propose de venir le lendemain au Collège. La plupart des élèves et des professeurs sont actuellement en séjour linguistique. Jade est restée au Collège, avec Hexer, pour surveiller une demi-douzaine de collégiens punis et privés de sortie. Xiang Chen a lui-même été retenu par des tâches administratives.

L'occasion est inespérée. Les Warders accompagnent donc Kanigher à l'Oklahoma College for Young Meta-humans.



Ils sont plutôt bien reçus. Lorsque Kanigher évoque le Panoptique, Jade l'encourage à s'intéresser à la machine et convainc même le doyen, Xiang Chen, de réactiver celle-ci. Pour la génoïde, il s'agit autant d'entretenir l'enthousiasme de son père, le préservant ainsi de la dépression, que de réparer un outil des plus utiles.

Pendant que Chen, Hexer et Kanigher remettent en état le Panoptique, les Warders font le tour du propriétaire, guidés par Jade. Le bâtiment principal, un manoir construit au début des années 60, ne manque pas de charme. Les jardins à la française sont entretenus par de jeunes méta-humaines, d'anciennes maraudeuses, les Power Plants - en fait, seules des surhommes ou des martiens acceptent de travailler au Collège, jugé trop dangereux par les entrepreneurs classiques. Déguisées en fontaines ou en statues, plusieurs casemates équipées d'armes lourdes sont censées assurer la défense des élèves. D'énormes hangars abritent enfin une collection de véhicules des plus hétéroclites, dont la pièce maîtresse est un bombardier furtif à décollage vertical. Les trois Warders se perdent en conjectures sur l'opportunité d'un tel engin dans un établissement scolaire. La piste d'atterrissage amovible, dissimulée sous le terrain de basket, ne fait que renforcer leur perplexité.



De retour au manoir, les Warders font la connaissance des élèves consignés dans la bibliothèque. Lévitant au milieu de la pièce, un garçon famélique aux yeux exorbités tente de coordonner les mouvements de sa cape organique. Dans un coin, un homme-dragon flirte avec la fille d'un maraudeur, sans doute plus puissante que lui. Un étudiant renfermé, blouson de ski et capuche baissée, assemble patiemment d'étonnantes maquettes de glace. Les deux derniers élèves, quant à eux, remarquent l'existence des Warders.



Terrie Tornado considère les visiteurs comme une distraction bienvenue. Malgré - ou à cause ? - de sa déconcertante joie de vivre, la plus jeune étudiante du campus ne s'entend pas toujours avec ses condisciples plus âgés. La fillette, à peine entré dans l'adolescence, peut se transformer en femme adulte, à la force colossale, capable de créer des tornades - mais pas les contrôler. Punie suite à sa dernière maladresse et un peu ostracisée par des camarades terrifiés, elle interrompt volontiers ses révisions solitaires pour saluer les Warders. Jade lui suggère de s'entraîner avec Ventilo, expert en manipulation des vents. Au grand dam de l'ancien maraudeur, Terrie applaudit des deux mains.



Selon Jade, le dernier élève est particulièrement brillant, aussi bien en sciences qu'en farces douteuses. Jack Solarman acceuille les Warders avec empressement, voire avidité. Les présentations s'avèrent inutiles, l'adolescent connaît les Warders ainsi que tout ce qui se rapporte au SQUAT. Fils d'un guard en semi-retraite, Solarman, ancien leader des West Coast Protectors, Jack prétend être brimé dans ses aspirations légitimes. Il désire plus que tout rejoindre le SQUAT afin de développer ses inventions dans un cadre propice : une île volcanique top classe !  Son animal de compagnie confirme chacun de ses propos. Le docteur Titano, lapin ayant servi de cobaye à un maraudeur, est maintenant doté d'une intelligence surhumaine et de quelques pouvoirs psychiques.

Pygma étudie le jeune homme avec curiosité. Le SQUAT est censé être une association universitaire - mais cela fait bien longtemps que les professeurs et les docteurs qui la composent n'ont pas eu d'élèves. Les inciter à faire cours à de jeunes gens pourrait canaliser l'activité des SQUATers et les détourner de certains projets extravagants, en ramenant un peu de normalité dans leur emploi du temps démentiel. Mister + grommelle quelques avertissements. Ventilo serait vent debout contre cette proposition d'élargir les rangs des savants fous, mais il est trop occupé à répondre aux innombrables questions de Terrie Tornado pour protester.

Hexer les prévient que le Panoptique fonctionne à nouveau. Grâce au dossier médical de Shang, le doyen a pu localiser Shang à Hong Kong. Ventilo a l'air désolé. Il connaît très bien les principaux maraudeurs du monde entier. Selon lui, le surhomme aperçu via le Panoptique ne peut être que Shang Liù, dit le Dragon Empereur, sixième clone de Shang Shu Fang et maître illuminé de la Triade du Dragon. Il faut poursuivre les recherches. Xiang Chen a heureusement distingué un reflet prometteur en pleine mer de Chine orientale, mais sa vision reste encore trop floue pour être exploitée : la machine doit être ajustée.

Soudain le bâtiment tremble. Le collège est attaqué !  Tous les systèmes de sécurité ont été déconnectés !  Les élèves commencent à paniquer. Jade elle-même n'a aucune expérience du combat et paraît désemparée. Les Warders doivent prendre la situation en main.

Mister + conduit les élèves en lieu sûr, dans les caves du manoir. Ventilo veille au grain et détourne l'attention des assaillants, sur le point de forcer les portes. Le Warder reconnaît les toges sinistres des adeptes de la Light Line League (Ligue de la Ligne Lumineuse), issue de l'union contre-nature des nazis de Black storm et de fanatiques de l'Ouroboros. Des fascistes équipés par des antiquaires malfaisants et racistes, selon la description plutôt gonflée de Ventilo.



Pygma veut réparer les alarmes et surtout les systèmes de défense automatiques du collège.  Elle dispose d'un petit génie sous la main, après tout.
Jack Solarman pianote sur son ardoise électronique. Le jeune surhomme déduit rapidement qu'un dispositif branché sur le réseau du Collège a prévenu les ligueurs et paralysé la plupart des machines du manoir. Il est inutile d'essayer de réinitialiser le réseau tant que ce brouilleur reste actif. Jack ne peut pas déterminer sa position à distance - mais il peut bricoler une sorte de détecteur.

Dans le hall d'entrée, Ventilo trouve que les assiégeants ne manquent décidément pas d'air. Et les prive aussitôt d'oxygène, en ricanant. De nombreux ligueurs tombent. Mister + l'aide à repousser les premiers assauts. Les deux Warders tiennent la place, contre vents et marées.

Pendant ce temps, Pygma et Jack parcourent le manoir à la recherche du brouilleur. Comment cet appareil a pu rester invisible aux yeux de Xiang Chen, le doyen ?  Jack rougit. Le seul endroit que le professeur Xiang évite de regarder, pour épargner la pudeur de ses élèves, ce sont... les toilettes. Pygma se précipite, traînant l'adolescent derrière elle. L'intuition du jeune génie est confirmée : le brouilleur se situe sous les toilettes des filles, dans la tuyauterie. La génoïde demande à Jack d'arrêter l'appareil. Celui-ci dégaine un pistolet sonique expérimental. Dans un fracas épouvantable, il explose le sol des toilettes.  
Parmi les décombres, Pygma retrouve le brouilleur, étonnamment résistant, au milieu de... feuilles d'arbres et de débris végétaux. L'une des jardinières méta-humaines du Collège serait-elle complice de la ligue ?  La cupidité d'Evil Ivy, quant elle était maraudeuse, n'est plus à démontrer. Pygma se demande si le Collège ne dispose pas d'enregistrements permettant d'identifier le saboteur, maintenant que le brouilleur est hors service. Jack lui apprend que les toilettes ne sont théoriquement pas couvertes par les caméras. Théoriquement ?  Le jeune garçon avoue avoir installé sa propre caméra en ce lieu pittoresque... Les archives de Jack révèlent le traître, le seul entrepreneur ayant eu accès récemment aux toilettes : un plombier pompeusement baptisé Water Master.



Jade conduit Pygma et Jack à un terminal permettant de contrôler les systèmes de défense. Ils découvrent, après avoir rallumé les caméras extérieures, que le Water Master et plusieurs brigades de ligueurs ont pris en otage les autres entrepreneurs, dans un des hangars : les Mechanics Monkeys, les Power Plants et plusieurs membres de la coopérative martienne.

Au milieu des jardins, le leader des ligueurs, en grande tenue écarlate, mène ses troupes. Il lévite à quelques centimètres du sol et paraît immunisé aux pouvoirs de Ventilo, qui tente de l'asphyxier à distance. Pris pour cible, le Warder doit jouer les filles de l'air mais a le temps de reconnaître, à la main gauche du fanatique, un scintillement familier : un anneau de l'Ouroboros !  Malgré son jeune âge et son exécrable sens de l'humour, Ventilo a une longue expérience et une carrière éclectique : tour à tour maraudeur juvénile, enquêteur du GRIS (groupe de recensement et d'inspection des surhommes) et éphémère guard parisien, il a eu plusieurs fois maille à partir avec cet instrument diabolique. La secte de l'Ouroboros, ennemie des méta-humains depuis des millénaires, a conçu ces bagues pour dissiper les pouvoirs méta-quantiques et protéger leur porteur des surhommes.

Les Warders décident, en urgence, d'une contre-attaque. Ventilo, soutenu par Terrie Tornado et Jade, va délivrer les otages. Dès qu'ils seront saufs, les autres Warders réactiveront les systèmes de défense pour éliminer les autres ligueurs. Après tout, un anneau de l'Ouroboros ne protège pas des balles tirées par une mitrailleuse lourde.

Ventilo et ses alliées volent littéralement au secours des otages. Le surhomme à l'air espiègle manque de se faire découper par un jet d'eau à haute pression !  Il y a décidément de l'eau dans le gaz entre Ventilo et le Water Master. Le Warder tente de riposter mais les ligueurs l'empêchent de disposer de son adversaire à son grès. Excédé, Ventilo demande à Terrie de créer une tornade. Jade et lui dirigent la tempête et dispersent les ligueurs. Qui sème le vent... Le Water Master est finalement maîtrisé. Avec une grimace, Ventilo maugréée qu'il a l'air fin : il est devenu le sidekick d'une gamine.

Les armes des casemates font alors feu sur les derniers assaillants. Le leader des ligueurs tombe. La victoire est acquise !  Si quelques ligueurs arrivent à fuir, la plupart sont est arrêtés.

Un interrogatoire rapide des prisonniers apprend aux Warders que les ligueurs préparaient leur attaque depuis des mois. La réactivation du Panoptique a cependant hâté leurs plans : l'Ouroboros ne peut tolérer l'existence même de cette machine, que tous croyaient détruite.

Puisqu'on parle du Panoptique... Les Warders retournent à la machine. Kanigher, qui ne s'est pas rendu compte de grand-chose, leur annonce que Shang Sān a enfin été localisé !  Il se trouve sur une île mobile d'ARROW. Si le SQUAT n'a scandaleusement pas accès à des satellites militaires, Xiang Chen a pu mobiliser certaines ressources des Nations Unies. Kanigher leur montre une photographie plutôt précise d'une des principales bases d'ARROW : une étoile de mer mutante, grande comme une île, au centre de laquelle un dôme a été érigé. Entouré de pistes d'atterrissage et de fortifications, le bâtiment ne semble pas facile d'accès...



Que vont faire les Warders ?

_________________
Vaisseau spatial !


Dernière édition par Tax Collector le Jeu 13 Oct - 0:17, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4465

MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Lun 10 Oct - 0:58

Fini.
Enfin, à quelques coquilles près. Je corrige ça dès que possible.

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4465

MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Jeu 13 Oct - 0:18

J'ai rajouté des expressions débiles avec "air" et "vent" en l'honneur de l'humour du frangin. Wink
Je n'y touche plus. Je posterai peut-être ça au paradis des hipsters, CasusNo.

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akodosho
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 3823

MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Jeu 13 Oct - 15:52

Juste une précision : mon plan initial était de détecter les failles dimensionnelles, pas les surhommes. Si j'avais fait mon travail d'élève correctement, j'aurais sauté cette étape idiote Wink.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer2.tharaud.net/
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4465

MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Ven 14 Oct - 11:28

akodosho a écrit:
Juste une précision : mon plan initial était de détecter les failles dimensionnelles, pas les surhommes. Si j'avais fait mon travail d'élève correctement, j'aurais sauté cette étape idiote Wink.

Il est bien évoqué, le plan en question. Razz

Moi a écrit:

Les dossiers disponibles sur ARROW ne fournissent guère d'informations exploitables aux Warders. Les quartiers généraux de l'organisation se trouvent sans doute en Asie. ARROW est en partie financée par la Mandchourie et attaque encore régulièrement l'éternel ennemi de ce pays, le Japon. Les Yojimbos et l'Escadron de combat secret, les principales équipes de Guards nippones, confirment leurs fréquentes démêlées avec ARROW mais ne peuvent renseigner davantage les Warders. Pygma demande à Veil s’il peut détecter l’ouverture de portails dimensionnels - comme celui que le clone de Merge a utilisé pour enlever les conférenciers. Celui-ci reconnaît disposer de la technologie adéquate. Cependant, faute d’accès à un réseau de satellites de surveillance, il ne peut reconstituer les déplacements dimensionnels autour de Houston il y a une demi-journée. La Guilde des guards pourrait peut-être enfin lever son interdiction ?  Si les Warders pouvaient glisser un mot en ce sens à leur agent de liaison… Dépités, ceux-ci changent leur fusil d'épaule.

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akodosho
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 3823

MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   Ven 14 Oct - 13:59

Mortecouille ! Wink

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer2.tharaud.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Episode 5 : Bataille pour le Panoptique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Episode 5 : Bataille pour le Panoptique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels survivants après la bataille pour le Gouffre de Helm ?
» La bataille pour l'artefact
» Chronologie du Quatrième Âge !
» Witchwood
» Trébuchet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Salonaise des Jeux de Simulation :: Tax Collector :: Super-héros :: Méta-scénarios-
Sauter vers: