Association Salonaise des Jeux de Simulation

Amicale se réunissant le samedi pour jouer à des jeux de rôle, de plateau, etc.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les chiens aboient, la caravane ne passe pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tax Collector
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 4411

MessageSujet: Les chiens aboient, la caravane ne passe pas   Dim 10 Juin - 15:47

Poussé par un amour filial tout à fait immodéré, j'allai de nouveau défendre les intérêts de notre glorieuse et richissime famille. Une sombre histoire de cargaison perdue dans le désert, à ce que j'avais compris...

C'est avez regret que je quittai notre bonne vieille cité, flanqué de quelques cousins. Mon ami nécrophile était resté traîner son spleen auprès des damoiselles. Je l'enviais un peu. Par contre, le sorcier amateur (vaguement pyromane) ainsi que le justicier maniaco-dépressif étaient toujours pendus à mes basques. Pire, un quatrième cousin faisait parti de l'expédition, un autre fidèle du clergé de la justice se prénommant Ganelon. Il faudrait arrêter immédiatement cette mode contagieuse, transformant de jeunes et sympathiques aigrefins en fanatiques austères et étroits d'esprit ! Celui-ci paraissait au moins faire un infirmier compétent.

Bref. Nous devions récupérer une caravane de soie auprès de nos fournisseurs, des fourmis géantes extrêmement civilisées. Surtout, une malle contenant des produits confidentiels (probablement hautement illicites) devant suivre le même chemin avait disparu. Les hommes-chiens du désert devaient y être pour quelque chose. Ces créatures barbares étaient réputées pour leurs brigandages - et l'impossibilité de communiquer avec eux ou de conclure tout accord profitable aux deux parties...

Mené par un guide nommé Gidéon, nous affrontâmes le désert. Une expérience pour le moins inconfortable, sur laquelle je ne m'étendrai pas. Nous disposions de nombreux chameaux malodorants, pour charger les ballots de soie.

Sur notre trajet, nous découvrîmes l'épave d'un de nos vaisseaux volants. L'équipage avait dû se poser en catastrophe pour échapper à une tempête de sable. Les hommes-chiens attendaient malheureusement dans le sable et les rochers... nos aéronautes avaient chèrement vendu leurs peaux. Le navire était fortement endommagé, mais semblait réparable. Au vu du coût du bâtiment, c'était heureux pour les finances familiales. Ce navire devait transporter la fameuse malle quand il avait été attaqué. Vu sa position, il n'avait pas eu le temps d'arriver à la fourmilière pour charger la soie... Après que j'ai récupéré quelques objets de valeur, nous quittâmes les lieux.

Nos amies chitineuses nous traitèrent plutôt bien. L'appréhension que j'éprouvais à fréquenter des créatures faisant deux fois ma taille et armées de redoutables mandibules finit même par s'estomper ! Les fourmis nous indiquèrent l'emplacement du repaire des hommes-chiens le plus proche. Comme d'habitude, je fus envoyé en reconnaissance. J'avoue que l'environnement hostile tempéra fortement mon enthousiasme pour ce genre d'exercice...

Sur place, je me rendis compte que les grottes des hommes-chiens formaient en fait une véritable cité troglodyte. Une sorte de piton rocheux, émergeant d'un large puits. Je devais l'admettre, ces créatures semblaient plus évoluées que prévu. Pire, des marchands humains s'étaient installé en périphérie. Des concurrents, sans nul doute. Après une discrète vérification, il s'agissait d'une cabale de magiciens spécialisés dans le contrôle mental. Que faisaient-ils exactement ici ? Cherchaient-ils à se constituer une armée ? Ou étaient-ils attirés par... autre chose ? Quoi ?

Après quelques tâtonnements, largement dus aux mauvais conseils de mes cousins, nous nous sommes introduits dans un entrepôt des magiciens. Notre malle était là. Intransportable en l'état. Je dus crocheter, enfin, ouvrir le volumineux bagage pour récupérer le petit coffret au milieu du rembourrage. Ce qu'il contenait devait être aussi fragile que précieux.

A ce point de mon récit, je dois pour une fois convenir de l'utilité de certains membres de ma famille. Un sortilège de coercition s'abattit soudain sur nous. Je n'y résistais pas. Au contraire de deux cousins : l'ardent sorcier et le rigide templier. Ils réussirent à nous sortir de là, je en sais trop comment. A priori, la subtilité n'avait pas trop été mise à contribution, notre fuite n'ayant rien de clandestine. Peu importait ! Nous étions vivants. Et je repris mes esprits avant que nos poursuivants ne nous rattrapent. Après une courte réflexion, je me dépêchai de nous transporter tant bien que mal dans une caverne, à l'abri. Ce fut laborieux, mais j'y arrivai in extremis. Je bénissais une fois de plus mon pouvoir de passe-muraille.

Le reste de notre aventure n'est que broutilles. Le plus important était fait ! C'est avec la joie du devoir accompli et de la vie préservée que nous rentrâmes à la maison.

Que ne ferais-je pas pour éviter qu'un de mes aînés ne se penche sérieusement sur mes comptes... Wink

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yogojabi
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 2988

MessageSujet: Re: Les chiens aboient, la caravane ne passe pas   Jeu 25 Oct - 18:48

Au passage, je remercie Rudy pour le scénar de samedi, très sympa et amusant, et même si mon attention a quelque fois été détournée ( et je m'en excuse platement auprès du maître et des joueurs), j'ai tout suivi (si, si) et j'ai trouvé ça très sympa.^^

_________________
Fuck the Kingsguard. Fuck the city. Fuck the king.

Sandor Clegane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyphos
Avatar
Avatar
avatar

Nombre de messages : 3067

MessageSujet: Re: Les chiens aboient, la caravane ne passe pas   Ven 26 Oct - 19:44

Et moi je suis desolé d'avoir ete malade, et de l'etre toujours d'ailleur, ce qui m'a fait quitter les lieux bien trop tot a mon gout pour un nuit sans sommeil et une semaine privé d'internet et de telephone (vive francetelecom) !

_________________
Vous ne passerez pas !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chiens aboient, la caravane ne passe pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chiens aboient, la caravane ne passe pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chiens aboient, la caravane ne passe pas
» Les chiens aboient. La caravane passe
» Monsieur le président , foutez-vous dehors!
» Lythtis
» ¤ Reawen Amaniel [Archère]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Salonaise des Jeux de Simulation :: Rodolphe :: JàR-
Sauter vers: