Association Salonaise des Jeux de Simulation

Amicale se réunissant le samedi pour jouer à des jeux de rôle, de plateau, etc.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !

Aller en bas 
AuteurMessage
Makkari
Légende
Légende
Makkari

Nombre de messages : 934

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: [S20] Neufs doigts, c'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 2 Avr - 22:02

Je n'étais pas peu fier de moi. Malgré l'aide de Félix, j'avais enfin trouvé une péniche qui acceptait de nous mener de Nuln à Kemperbad, la prochaine étape de notre voyage vers Altdorf. Il ne nous restait plus qu'une journée à attendre, le temps que "La Gloire de Sigmar" charge ses marchandises. Curieusement, le reste de la troupe était assez maussade quand je leur appris la nouvelle. Wilhem, le Nain chasseur, restait impassible, mais... plus que d'habitude. Le maître d'armes arborait un rictus inquiétant que je ne lui connaissais pas. Quand à Julius Lanze, l'apprenti mage, il était au bord de la dépression. Pourtant, ils avaient passé plus d'une semaine à se tourner les pouces aux frais de notre baronnie. Je finis par leur demander poliment comment leur séjour s'était passé pendant que Félix et moi, enfin surtout moi, arpentions les docks sans relâche de l'aube au crépuscule à la recherche d'un navire. Les seuls mots que j'obtins de Julius furent "Il s'est passé moins que rien". Je l'ai connu plus prolixe ! Déjà que presque rien c'est pas grand chose, alors moins que rien...

La bouderie de ces rustres n'avait au fond pas d'importance. Connaissant leur goût pour la violence gratuite, j'en concluais qu'une trop longue période de calme avait atteint leur humeur. Quand à moi, j'étais habitué depuis longtemps à me taper tout le sale boulot sans avoir en retour une once de reconnaissance. Quand même, mes compagnons, surtout Félix, devraient prendre exemple sur moi et mon caractère égal en toutes circonstances. Cependant, trois têtes d'enterrement et un frère jeune marié, cela faisait beaucoup, même pour moi. Je finis par sortir de l'auberge où nous étions réunis et me mêlais à la foule. Même l'insupportable joie qui s'était emparée de toute la cité me semblait préférable à l'ambiance morose que je venais de quitter.

Nuln fêtait en effet son nouveau statut de cité Etat, tout juste célébré par l'Empereur lui même. La comtesse, fidèle à sa réputation d'intrigante hors pair, gardait son titre d'électrice, et sa famille récupérait même un autre poste d'électeur pour le Stirland. Je ne pus que constater à quel point le coup avait été finement joué. Mais pour moi, c'était surtout les avantages fiscaux obtenus par Nuln qui expliquaient les larges et stupides sourires de ses habitants. Quelques rumeurs particulièrement salaces sur ce que la comtesse avait dû donner en échange venaient pimenter les répugnantes beuveries auxquelles s'adonnait la populace. Tout cela m'ennuyait profondément. Après un petit tour, je rentrais dormir du sommeil du juste. Nul doute qu'aucun autre membre de notre troupe ne pourrait se vanter d'un tel sommeil. Avant de me coucher, je remerciais Sigmar de ses bienfaits. Le nom du navire me semblait de bonne augure pour notre voyage. Je n'avais pas tout à fait tort, bien que Julius ne serait pas de mon avis.

De bon matin, nous partîmes sur "La gloire de Sigmar", et commençâmes à descendre le Reik, le plus grand fleuve de l'Empire. Toutefois, il s'avérait être aussi maussade que mes compagnons. De récentes inondations avaient perturbé son cours et accentué ses courants. Les nombreux rondins que nous devions éviter nous obligèrent finalement à accoster pour la nuit au relais de "La Sirène d'eau douce".
A peine avions nous mis le nez dehors qu'une pluie battante s'abattit. Bienvenue dans le Reikland : si le fleuve ne vous a pas trempé, la pluie le fera. Deux diligences de la "Flèche vive" faisant le trajet Nuln-Altdorf étaient déjà stationnées. Nos lourds bagages et notre faible bourse nous interdisaient de prendre ce moyen de transport fort coûteux, peu sûr mais très rapide. Une fois entrés, nous découvrîmes que les occupants des diligences, donc des bourgeois riches, suicidaires mais pressés, ne nous avaient laissé qu'une petite table éloignée du feu. Tout ce petit monde criait et râlait. L'aubergiste venait de les avertir que le passage du convoi impérial allant puis revenant de Nuln avait vidé ses réserves. Nous dûmes effectivement nous contenter des restes, soit une infusion de chou bouilli assaisonnée de quelques copeaux de bois et accompagnée d'une cruche d'eau plate. Cela tombait bien, le jeûne est bon pour la Foi. Evidemment, c'était immonde. Mais la tête du preux chevalier Félix devant son repas valait bien tous les festins du monde.
La collation vite expédiée, nous montâmes dans le dortoir commun, les chambres étant déjà prises. Pour se consoler, un groupe de bourgeois avait puisé dans ses bagages de quoi consciencieusement se bourrer la gueule. A notre arrivée, il était déjà fort éméché, et chantait à tue-tête. De plus, les plus soûls avaient vomis sur nos paillasses. Une réaction mesurée s'imposait. Mon sermon contre les méfaits de l'alcool fut mémorable. Son efficacité indéniable fut de surcroît décuplée par les bourre-pifs généreusement assénés aux plus récalcitrants. Que la paix de Sigmar soit avec eux à leur réveil. Notre troupe ayant désormais des paillasses à peu prés propres, nous pûmes enfin essayer de nous reposer. Je découvris alors que Wilhem faisait plus de bruit en dormant qu'une forge entière. Je croisais les yeux de Félix. Nous trainâmes la paillasse du Nain avec son occupant jusqu'au fond du couloir qui menait aux quatre chambres de l'auberge, occupées par les plus riches bourgeois. La nuisance sonore s'étant éloignée, nous pûmes enfin dormir.

La nuit de sommeil fut correcte au vue des circonstances. Une fois levés, nous décidâmes à l'unanimité de sauter le petit déjeuner afin de gagner du temps et de sauver nos dernières papilles. "La Gloire de Sigmar" repris sa route sur un Reik apaisé. Le temps s'étant grandement amélioré, je décidais de m'entraîner à déclamer des sermons sur le pont. Connaissant la grande spiritualité de mes camarades, c'était le moyen le plus sûr de m'assurer la tranquillité. Ce fut au moment où je promettais une vie de souffrance à mes ouailles imaginaires que j'aperçus, comme pour souligner mes propos, une épave échouée au bas de la falaise bordant le Reik. Notre capitaine nous assura que le fleuve n'était pas assez profond pour que sa péniche puisse approcher de l'épave. La seule solution était de prendre la barque. Comme Félix refusait obstinément de participer à l'expédition, nous n'y montâmes qu'à quatre. Mon vaniteux de frère devait sans doute estimer qu'un sauvetage de simples bateliers ne lui rapporterait aucune gloire. Je compatissais presque. Il est difficile de trouver une authentique princesse à sauver de nos jours.
Malgré le fort courant, notre barque arriva péniblement jusqu'à l'épave, où nous l'amarrâmes solidement avant de monter à bord. Personne n'avait répondu à nos appels, et pour cause : un spectacle de mort et de désolation nous attendait. Les membres d'équipage et les passagers avaient succombé à une attaque de pirates. Ils s'étaient vaillamment défendus, comme le prouvait le cadavre d'un de leurs assaillants. Un léger râle m'amena au fond de la cale. Le dernier matelot mourut dans mes bras, je ne pus qu'apaiser ses souffrances et l'accompagner dans ses derniers instants (1). Pendant ce temps, mes rapaces partenaires avaient méticuleusement fouillé l'épave et les corps. Evidemment, les pirates avaient pris tout ce qui avait de la valeur. Toutefois, le maître d'armes reconnut le cadavre d'un passager qui n'avait que neuf doigts. Il s'agissait de Lienhart, surnommé fort justement "Neuf doigts", célèbre cambrioleur de Nuln. Je n'étais même pas étonné par l'impressionnante connaissance du monde criminel d'un de mes compagnons. Avant de partir, je récupérais le journal de bord, qui m'appris le nom du navire échoué : le "Béribéli".
Le retour fut laborieux. Nous ratâmes la péniche, pourtant immobilisée sur l'autre rive, et dûmes haler la barque sous les yeux amusés de Félix. Nous pûmes enfin repartir. A ma grande surprise, nous arrivâmes quelques heures plus tard à Kemperbad, sans encombre. Pas de pirate, pas de naufrage, pas même un orage à l'arrivée. Sûrement le calme avant le tempête...

"La Gloire de Sigmar" nous déposa sur le quai. La cité de Kemperbad se trouvait bien plus haut, au sommet d'une immense falaise surplombant le Reik. Pour y accéder, nous avions le choix entre utiliser pour deux pistoles un monte charge, véritable bijou de l'ingénierie Naine, ou emprunter gratuitement un escalier particulièrement long, tortueux et glissant. Le groupe se scinda en deux. Wilhem et le maître d'armes, refusant de payer, commencèrent une périlleuse ascension. L'avarice des Nains et des Estaliens est proprement incompréhensible. Pendant ce temps, les gens raffinés, soient Félix, Julius et moi, profitèrent d'une vue splendide et des bienfaits de la technologie.
Nous arrivâmes bien avant nos rustres compagnons. Nous eûmes ainsi le temps de prévenir la capitainerie, située à proximité, du triste sort du Béribéli. Un responsable m'avertit qu'en vertu des lois fluviales de l'Empire, un navire abandonné devenait la propriété de son découvreur. Je pouvais ainsi devenir le propriétaire légitime d'une péniche. Cependant, ce serait spolier les héritiers légitimes de l'infortuné capitaine du Béribéli. Le mieux était de vendre le bateau et donner la somme aux descendants. Je me donnais le temps de la réflexion, et retournais attendre mes camarades. Félix, Julius et moi savouraient une bonne bière dans un troquet en vue de l'escalier quand nous aperçûmes un curieux manège. Le bourgmestre de Kemperbad se répandait en salutations et autres formules hypocrites devant un plénipotentiaire impérial, le comte Boormann. C'était écoeurant. D'un autre côté, je comprenais l'inquiétude manifeste du bourgmestre. Kemperbad jouissait d'un statut particulièrement indécent, obtenu sous le règne de Boris l'Incompétent il y a 1 500 ans. C'était une cité franche autonome, totalement exonérée d'impôt, mais sous la protection de l'Empire. Le beurre et l'argent du beurre en quelque sorte. Le genre de statut qui ferait jouir la Comtesse de Nuln plus sûrement que les caresses de son meilleur amant. La présence d'un plénipotentiaire impérial ne pouvait que signifier une tentative de Karl-Franz I de mettre fin à cette insupportable anomalie juridique. Je souhaitais in petto le succès de cette entreprise. Le groupe des grosses pontes, dans tous les sens du terme, s'éloignait à l'intérieur de la cité quand nos camarades adeptes de la marche à pieds arrivèrent enfin.

(1)
: ça, c'est le résultat d'un jet de soins réussit. Je vous laisse imaginer les conséquences des échecs quand akodosho maîtrise... (spécial dédicace pour ses admirateurs de la Gazette de Nuln).


Dernière édition par Makkari le Mar 8 Avr - 21:09, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas
Makkari
Légende
Légende
Makkari

Nombre de messages : 934

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeJeu 3 Avr - 0:02

Nous nous installâmes dans une auberge confortable. Félix était bien plus dispendieux qu'à l'accoutumée. Notre père avait dû subventionner son fils préféré. Enfin, cela ne m'étonnait guère. Plus tard dans la journée, des patrouilleurs ruraux vinrent recueillir nos témoignages. La présence du cadavre de Lienhart "Neufs doigts" les intéressait manifestement beaucoup. Après leur départ, notre aubergiste nous fit une proposition étonnante. Il souhaitait racheter le "Béribéli" afin de nous en débarrasser. Mais qu'est ce qu'un aubergiste pourrait faire d'une péniche abîmée ? Il était prêt à lâcher 250 couronnes. Sa nervosité me laissait perplexe. Je refusais pour le moment. Il me fallait tout d'abord identifier l'héritier légitime du "Béribéli", puis j'aviserais. Juste avant le repas du soir, Félix reçut une convocation du Comte Boorman pour une entrevue le matin suivant. Nous allâmes finalement tous nous coucher dans nos chambres respectives, en espérant que l'épaisseur des murs empêcherait toute pollution sonore.
Le lendemain à l'aube, nous nous rendîmes tous à l'aimable invitation du plénipotentiaire impérial. Il souhaitait que nous l'aidions, par n'importe quel moyen, à annuler la charte de Kemperbad. Le droit ne nous laissait que peu de possibilités. La clause d'abrogation la plus réaliste prévue par la charte était la découverte d'un complot contre l'Empire fomenté par le conseil de Kemperbad. Autant dire que ce n'était pas gagné, les conseillers, bien que cupides, n'étaient pas fous. Seule une falsification de grande ampleur pourrait avoir une petite chance de réussite. Mes principes moraux m'interdisaient de telles pratiques. Heureusement pour moi, l'incompétence crasse de mes camarades venait suppléer à leur conscience défaillante. Ils étaient bien incapables de monter un tel plan. Félix et moi noyâmes le poisson, et assurâmes le comte de notre totale coopération, ce qui n'engageait à rien.

Nous nous séparâmes pour le reste de la journée. Julius alla faire le tour des bibliothèques et des juristes au cas fort hypothétique où la charte aurait une faille plus facile à exploiter. Le maître d'armes, Wilhem et mon frère partirent faire un tour en ville afin de sonder les habitants sur une possible annexion de Kemperbad par l'empire. Quand à moi, j'enquêtais sur le capitaine du "Béribéli". Je parvins à obtenir auprès de bateliers de passage les coordonnées de sa famille à Altdorf. Sur le chemin du retour, Félix me rattrapa. Il me présenta un chasseur de primes qui était prêt à acheter le "Béribéli" 450 couronnes. C'était du délire ! Que pouvait-il avoir sur cette péniche qui attise autant de convoitises ? Connaissant la rapacité et l'obstination de mes camarades, s'ils n'avaient rien trouvé, c'est qu'il n'y avait même pas la peau d'un radis à bord.
Réfléchissant à ce mystère, Félix et moi pénétrâmes dans notre auberge. Nous découvrîmes le tenancier assommé et nos affaires disparues ! Pendant que Félix gémissait sur son armure de plaques, je ranimais notre hôte. Il ne m'appris pas grand chose. Deux personnes à l'air peu commode étaient entrées, avaient demandé de nos nouvelles puis l'avaient ensuite roué de coups. Tout à coup, le tenancier cria, il venait de réaliser que sa femme avait été kidnappée. Cela devenait vraiment grave. Félix, fort mécontent, cuisina longuement le chasseur de primes. Il appris que "Neuf doigts" avait quitté Nuln avec un fabuleux butin, les bijoux d'une dame de compagnie de la comtesse de Nuln. Il était parti avant le partage, ce qui avait dû beaucoup chagriner ses partenaires. Le chasseur de primes pensait que c'était eux qui devaient être à notre recherche. C'était facile de vérifier. Après un bref aller-retour à la caserne des patrouilleurs ruraux, nous montrâmes les affiches de recherche représentant les comparses de Lienhart "Neuf doigts". L'aubergiste confirma que c'était bien eux.
Sur ces entrefaites, le maître d'armes et Wilhem rentrèrent dans l'auberge. Ils avaient appris que le "Béribéli" avait été volé. L'hypothèse la plus probable était que les pirates avaient eu vent du butin de Neufs doigts et étaient retournés chercher la péniche. Ils avaient dû la déplacer afin de la désosser au calme. Je savais qu'ils ne trouveraient rien. Mais cela signifiait surtout que les pirates n'avait pas le butin. Je m'inquiétais alors de l'absence de Julius. Notre apprenti mage n'avait plus donné signe de vie depuis le matin. Félix et moi partîmes visiter les bibliothèques. Le maître d'armes et Wilhem pensaient avoir plus de chance de le trouver dans une maison close et allèrent le chercher dans tous les lieux de perdition de la cité. Ces rustres avaient vraiment l'esprit mal tourné. Violents, cupides, avares et maintenant obsédés sexuels : rien ne me sera épargné. Sauver leurs âmes relevait de l'impossible.
L'enquête progressa rapidement. Félix et moi pûmes rapidement reconstituer l'emploi du temps de Julius : pendant ses recherches studieuses, il avait dû tomber sur les brigands qui avaient agressé l'aubergiste. Evidemment, la visite des maisons closes de Kemperbad n'aboutit à rien. Wilhem et le maître d'armes étaient vraiment impuissants devant l'ampleur du problème. Nous devions nous rendre à l'évidence, Julius avait été enlevé ! Et vu comme nous étions doués, il ne pouvait compter que sur lui même.

Effectivement, un tour rapide des alentours ne nous permis pas de débusquer d'éventuels témoins, et encore moins la trace des brigands. Le soir arrivait, il nous fallait rentrer après avoir prévenu le guet. Je me rongeais les sangs quand au détour d'une ruelle nous croisâmes Julius, en piteux état. Il marmonna péniblement qu'il avait réussit à se libérer et à assommer un de ses ravisseurs. En s'appuyant sur Félix, il put nous conduire jusqu'à leur repaire.
Près de l'entrée, nous trouvâmes la femme de l'aubergiste, sanglotante et couverte de sang. Elle serrait fortement un poignard dans sa main droite. Un peu plus loin, un cadavre égorgé nous fixait de son regard morne. Je m'empressais de récupérer le poignard et de soigner les vilaines blessures de la femme et de Julius, tandis que mes compagnons tendaient une embuscade. Maintenant qu'ils avaient senti l'odeur du sang, rien ni personne ne pourrait sauver les kidnappeurs. L'affaire fut rondement menée. Une fois les brigands maîtrisés, une fouille approfondie du repaire nous permis de récupérer nos affaires, mais pas de mettre la main sur le butin de Lienhart.

Maintenant que le calme était revenu, il nous fallait prendre du recul. Neuf doigts avait quitté Nuln avec le butin, mais il ne l'avait plus au moment de l'attaque des pirates contre le "Béribéli". Il avait donc dû cacher les bijoux autre part, ou réussit par un moyen ou un autre à les envoyer vers sa destination, Altdorf. Nous décidâmes de remonter la piste depuis Kemperbad, et eûmes ainsi le plaisir de retrouver "La sirène d'eau douce" et ses spécialités. Les employés du relais se souvenaient bien de Neuf doigts, et étaient désolés de son décès. Ils le décrivaient comme un individu sympathique, qui s'intéressaient particulièrement aux diligences. Après vérification auprès du registre, les seules diligences présentes ce jour là allaient d'Altdorf à Nuln. Neuf doigts n'avaient aucun intérêt à y placer son butin. En poursuivant nos investigations, nous découvrîmes qu'un autre navire était arrivé le même jour. Nous questionnâmes l'aubergiste à son sujet. Il nous appris que "L'intransigeant" conduisait le comte Boorman et son escorte de Nuln à Altdorf via Kemperbad. Le formidable culot de Neuf doigts l'avait peut être poussé à y placer son butin. Nous devions vérifier cette hypothèse, et décidâmes de retourner à Kemperbad.
Tout en affirmant au comte que nous continiuons nos recherches sur l'abrogation de la charte de la cité, nous lui demandâmes une fouille discrète de son navire, car un malfaiteur y avait peut être dissimuler son butin. Bien que surpris, il s'exécuta. Cela ne donna rien. Nous nous excusâmes platement du désagrément, et retournèrent réfléchir dans notre auberge. C'est alors qu'un phénomène rarissime se produisit. Le maître d'armes eut une idée. Les bijoux devaient se trouver sous la coque de "l'Intransigeant". Prudents, nous attendîmes la nuit pour vérifier. Il avait raison ! Une fois en possession des bijoux, nous décidâmes de les ramener à Nuln afin d'obtenir la récompense de 1 500 couronnes promise contre leur restitution. Félix et moi nous en occupâmes sans difficulté. Leur propriétaire, la baronne Keterlind, était si reconnaissante qu'elle nous paya en plus le voyage à Altdorf en diligence. Quel soulagement, j'avais assez vu le Reik pour un petit moment.

Quelle conclusion pouvions nous tirer de cette aventure ? Sans doute, que rien ne serait arrivé si Lienhart avait partagé son butin avec ses comparses. Mais il avait des circonstances atténuantes...

Neuf doigts, c'est pas pratique pour compter !


Dernière édition par Makkari le Mer 9 Avr - 0:05, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeJeu 3 Avr - 17:47

En fait c'est une sorte de teaser ^^.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Yogojabi
Avatar
Avatar
Yogojabi

Nombre de messages : 3148

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeJeu 3 Avr - 19:37

C'est ça...un teaser de deux heures et quelques...^^

_________________
Fuck the Kingsguard. Fuck the city. Fuck the king.

Sandor Clegane
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeJeu 3 Avr - 20:27

C'est une critique ? ^^

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Yogojabi
Avatar
Avatar
Yogojabi

Nombre de messages : 3148

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeJeu 3 Avr - 20:49

Pas plus que de dire que le début de Pirates des caraibes 3 est un condensé d'action haletant et sans temps mort qui ne laisse vraiment aucun répit au spectateur. ^^


NB: Humour inside

_________________
Fuck the Kingsguard. Fuck the city. Fuck the king.

Sandor Clegane
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeJeu 3 Avr - 20:54

En fait, je pensais que vous alliez juste vous renseigner un petit plus sur le pourquoi du pas de nourriture. D'ou un début peut-être long et passif.
Ca n'empêche que je suis content de mon scénario en général, na !

^^.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Makkari
Légende
Légende
Makkari

Nombre de messages : 934

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeJeu 3 Avr - 23:04

(résumé édité)

Ton scénario était génial, ô maître adoré. N'écoutes pas les vils sarcasmes du joueur incarnant le plus pathétique des personnages. Tu es bon, juste et généreux ! Les autres joueurs ne te méritent pas. Seul moi sait reconnaître ton immense talent, qui restera inégalé pour l'éternité !

File moi plus d'xp ! File moi plus d'xp ! Ou massacres Félix, c'est bien aussi !


jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Aljamis
Admin
Admin
Aljamis

Nombre de messages : 2422

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeVen 4 Avr - 8:38

Yogojabi a écrit:
un teaser de deux heures et quelques...
Donc un scénario d'une trentaine d'heure, de quoi vraiment bien vous amuser et gagner plein d'XP!!!

_________________
"Stetsons are cool"
"You tell the captain you need 24 hours. He gives you 12. And you do it in 6."
Portail de La Compagnie
Revenir en haut Aller en bas
http://lacompagnie.darkbb.com
Dyphos
Avatar
Avatar
Dyphos

Nombre de messages : 3217

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeVen 4 Avr - 18:18

Moi j'ai fait un résumé pret depuis deux jour mais j'avais pas internet Sad. Je le met ou pour pas polluer celui la e sachant que je lui ai donné un autre nom !?

_________________
A l'issu sortez vous les doigts !!!
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeVen 4 Avr - 19:07

Tu n'as qu'à recréer un topic avec un numéro bis ^^.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Makkari
Légende
Légende
Makkari

Nombre de messages : 934

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeLun 7 Avr - 23:15

Résumé édité. J'arrive à la série d'évènements difficile à détailler. D'où le ralentissement.
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMar 8 Avr - 9:43

S'il y a des détails qui t'échappent, n'hésite pas à demander.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Makkari
Légende
Légende
Makkari

Nombre de messages : 934

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 9 Avr - 0:06

Fini. J'ai dû divisé le résumé en deux car j'ai atteint le nombre de caractères maximum pour un post.
Revenir en haut Aller en bas
godzillatroppuissant
Incarnation
Incarnation
godzillatroppuissant

Nombre de messages : 1318

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 9 Avr - 7:01

Citation :
Yogojabi a écrit:
un teaser de deux heures et quelques...

Donc un scénario d'une trentaine d'heure, de quoi vraiment bien vous amuser et gagner plein d'XP!!!

Sauf si c'est un teaser a la "the one" ou tout se trouve dans le generique lol!

_________________
Chuck Norris est tellement fort qu'il a reussi a tagger le mur du son
Revenir en haut Aller en bas
Yogojabi
Avatar
Avatar
Yogojabi

Nombre de messages : 3148

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 9 Avr - 12:41

Excellent, Pascal, comme d'hab'...en plus je passe moins pour un bouffon, les liens de famille se resserrent. ^^

_________________
Fuck the Kingsguard. Fuck the city. Fuck the king.

Sandor Clegane
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 9 Avr - 13:13

Bravo ^^.
J'aime beaucoup la conclusion finale.

Sinon, il y a avait un moyen de ne pas obéir au comte, et même de retourner la situation à votre avantage... ^^

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Yogojabi
Avatar
Avatar
Yogojabi

Nombre de messages : 3148

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 9 Avr - 16:59

Mais bien sur...c'est facile de dire ça à la fin!!! ^^

_________________
Fuck the Kingsguard. Fuck the city. Fuck the king.

Sandor Clegane
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 9 Avr - 18:12

En fait, c'est assez facile. Mais il aurait fallu avoir un déclic tout de suite. Là je ne pense pas que ça viendra ^^.
Par contre, si vous y pensez plus tard (mais pas trop), ça pourrait presque être rétroactif.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4861

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 9 Avr - 18:42

Quoi ? Prévenir discrètement les autorités de la cité ? Rolling Eyes

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitimeMer 9 Avr - 18:44

Possible.
Mais je pensais à quelque chose qui vous permettait d'être vraiment bénéficiaire.
En même temps, ça n'est pas très important non plus.

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Contenu sponsorisé




[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Empty
MessageSujet: Re: [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !   [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter ! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [S20] Neufs doigts, c\'est pas pratique pour compter !
» Evaluation d'un filleul
» « J'ai mis les doigts dans la prise. J'ai eu un coup de foudre pour l'adrénaline. »
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Moments difficiles pour nos vieillards!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Salonaise des Jeux de Simulation :: Corbeille :: Warhammer-
Sauter vers: