Association Salonaise des Jeux de Simulation

Amicale se réunissant le samedi pour jouer à des jeux de rôle, de plateau, etc.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Transition et S6 : faits, fées et effets

Aller en bas 
AuteurMessage
Makkari
Légende
Légende
Makkari

Nombre de messages : 934

Transition et S6 : faits, fées et effets Empty
MessageSujet: Transition et S6 : faits, fées et effets   Transition et S6 : faits, fées et effets Icon_minitimeJeu 17 Juil - 19:06

Cher journal,

La plupart des mages de notre (future) alliance se sont rendus à Paris, principalement pour essayer de se débarrasser du troubadour, et accessoirement, s'ils avaient le temps, pour enquêter sur la disparition mystérieuse d'une alliance, dite du Lapin Prude (sûrement quelque chose d'approchant, il faut dire que je m'en bats l'oeil d'une force).

J'ai mis à profit l'absence momentanée de cette bande d'incapables pleurnichards pour faire avancer notre position politique. J'ai aidé Laurent à récupérer son fief. J'ai pris un maximum de précautions, en respectant quasiment les consignes de l'ordre d'Hermès : je n'ai lancé aucun sort contre son félon de frère ou ses sbires, j'ai juste aidé Laurent à se mettre dans une situation favorable : avec une ligne de visée directe sur Ulric. Beau tir : il n'y a pas à dire, il est vraiment doué à l'arc (un peu moins qu'Amaël mais bien plus aimable), et pas de témoin, sauf bien sûr Laurent qui m'est redevable.

J'étais fort satisfait de moi : j'ai aidé un ami, je ne me suis pas fait pincer, et notre alliance aura un puissant soutien politique. Bien sûr, Gergorius le Flambeau (ou plutôt le flan beau), pusillanime malgré sa lignée, m'a fait ses reproches habituels dès son retour : j'aurais pris trop de risques, je devais avoir l'assentiment de tous avant d'agir, j'aurais commis un impardonnable crime contre l'ordre d'Hermès, etc...

Le flan pas si beau que ça m'a appris qu'ils avaient de leur côté retrouvé l'alliance disparue, Lapis Crudus (c'est vrai que Lapin Prude ça faisait pas sérieux comme nom). Deux mages, Numerius et le Tremere vont rester à jusqu'à la fin de l'été afin d'étudier, dans le cadre d'un échange entre nos deux alliances. Il serait même question d'une vassalité entre nous et cette puissante alliance. Fait curieux : il semblerait que faire progresser notre influence politique nécessite une autorisation, au contraire de lécher les bottes de vieux mages afin d'améliorer sa puissance magique. Pourtant, devenir vassal me semble un choix bien plus important qu'un simple petit coup de pouce à un ami. Vu qu'il est impossible de se faire totalement confiance, rédiger une charte devient urgent.

Bien sûr, échec complet sur le troubadour. Bah, la musique de Francesco occupe Amaël, ce qui lui laisse moins de temps pour m'enquiquiner. Comme il ne passe pas son temps à me critiquer, qu'il ne lèche les bottes de personne (enfin, seulement celles des jolis femmes) et qu'il a aussi le Don de Velours, Francesco est sûrement mon meilleur allié dans la place. Il faut juste que je m'habitue à son style musical avant-gardiste. Surtout, vu que seuls nous avons le talent et la capacité de discuter avec les gens, les autres mages seront obligés de tenir compte de notre avis si nous faisons front.

_________________
In blackest day or brightest night, watermelon, cantaloupe, yadda-e-yadda,erm..., superstitious and cowardly lot, with liberty and justice for all !
Revenir en haut Aller en bas
Makkari
Légende
Légende
Makkari

Nombre de messages : 934

Transition et S6 : faits, fées et effets Empty
MessageSujet: Re: Transition et S6 : faits, fées et effets   Transition et S6 : faits, fées et effets Icon_minitimeJeu 17 Juil - 19:24

J'avais un certain nombre de lièvres à courir :
- L'érudit juif, allié d'Ulric et victime de la Trinité, a laissé derrière lui des écrits sibyllins sur la généalogie royale, ainsi que trois bâtards d'ascendance noble, soumis à des expériences étranges et reclus dans des conditions sordides.  Nous rendîmes l'une d'eux, une petite fille, à ses parents, et décidâmes de nous occuper des deux autres, orphelins. Ils seront bien mieux dans notre alliance qu'abandonnés au dehors. Surtout, cet érudit semblait de mèche avec l'alliance Superior, ce qui est fort préoccupant au vue de la réputation sulfureuse de ses mages. Comment devions-nous réagir ?
- Je devais aussi enquêter sur le culte de Tanaris, et notamment dans les villages à proximité, là où le culte était installé dans un lointain passé, afin de trouver d'autres "clés" pour accéder à notre regio.
- Il fallait aussi s'inquiéter des traces d'occupation trouvés dans le regio, sans parler de la situation politique et criminelle de Montbard.

Cependant, de curieuses rumeurs sur des enlèvements d'enfants par des fées arrivèrent jusqu'à nous. Aurais-je fais école sans le vouloir ? Gregorius nous appris que ces rumeurs devaient être vérifiées d'urgence, une jeune fille ayant aussi disparue à Alise, le village au pied de notre alliance. Une enquête rapide auprès de son père, le forgeron du village et son notable le plus important, nous appris qu'elle semblait songeuse depuis quelque temps, elle passait son temps à rêvasser en regardant un bracelet, offert semble-t-il par un inconnu. Nous partîmes à sa recherche avec son père, d'abord en remontant physiquement sa trace, puis en recherchant un regio féérique à l'aide de la Double vue, talent que je croyais partager avec Amaël jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'entrée d'un regio. Enfin, nous retrouvâmes la fille du forgeron au milieu d'autres jeunes en train de danser, fascinée par de la musique fée, bien meilleure il est vrai que celle de Franscesco. Un centaure, qui se révéla être un hérault du Roi Sanglier, surveillait la scène. Je réussis à parlementer avec lui, il déclara que ces enfants étaient les otages de son roi, qui voulait arrêter la campagne de déforestation à laquelle se livre le duc de Bourgogne pour bâtir sa nouvelle forteresse. Le Roi Sanglier avait décidé de lui voler son premier fils en guise de représailles, mais n'y étant pas parvenu, il s'est rabattu sur les enfants des chefs de chaque cité ou village de Bourgogne.

La situation était délicate, et le forgeron commençait à s'énerver, sa fille ne voulant pas quitter les lieux. Il fallait trouver un moyen de calmer les fées, et de résoudre cette situation au mieux avant qu'elle ne dégénère en guerre ouverte. Je ne voyais aucun moyen pour faire abandonner au Duc sa forteresse, et ne rien faire mènerait à des révoltes paysannes. Le Duc avait réussi à contrecarrer l'ultimatum du Roi Sanglier en protégeant son fils, mais du coup les fées s'en prennent à des gens innocents. La solution la plus simple et la plus juste me semblait d'échanger en secret tous les otages contre le fils du Duc, à charge pour nous de le retrouver et de le ramener. Ensuite, ce serait au Roi Sanglier et au Duc de Bourgogne de régler leur différent. Au pire, l'enfant serait élevé par les fées, ce qui ne me gênait guère : il serait bien traité. Personne n'avait de meilleure idée (ce qui m'aurait fort étonné). Je réussis à trouver un accord avec les fées, qui nous laissèrent quelques semaines pour retrouver l'enfant. Pour preuve de leur bonne foi, nous pûmes ramener à Elise la fille du forgeron.

Nous partîmes à la recherche du fils du Duc à la Cour de Bourgogne, notre couverture était facile : nous accompagnions Laurent, qui devait renouveler le serment de vassalité de son fief. L'enfant était manifestement caché en lieu sûr. Nous explorâmes plusieurs pistes afin de le retrouver : interrogation des domestiques, fouille des archives afin de connaître les propriétés du Duc, consultation des registres comptables afin de trouver trace d'un financement étrange... Finalement, le charme de Francesco lui permis de récupérer l'information en premier auprès d'une accorte soubrette.

L'enfant était en sécurité dans un vieux château isolé, sous la surveillance de gardes de confiance. Nous ne comprenions pas comment les fées pouvaient être tenues à distance, mais nous verrions bien sur place. Après avoir étudier les lieux, une action discrète, de nuit, semblait la seule solution. Il fallait s'occuper en premier des deux soldats de veille en haut du donjon, puis explorer le dit donjon en ne réveillant personne, puis retrouver l'enfant et se tailler fissa.

Bien sûr, cher journal, c'est moi qui ait accompli seul cet acte de bravoure, et tout en finesse. Amaël, qui devait me couvrir de loin avec son arc, n'eut heureusement pas à intervenir. Je me suis téléporté, et j'ai réussi à endormir les gardes avant qu'ils ne donnent l'alerte. J'ai ouvert la trappe, descendu en silence l'échelle, et j'ai vite repérer l'enfant, dont le berceau était protégé par un cercle de protection contre les fées (hum, ce serait intéressant de savoir qui l'a créé). J'ai pris l'enfant délicatement dans mes bras, en laissant à sa place une effigie en bois du Roi Sanglier, puis je me suis dirigé à pas de loup vers une meurtrière. Là, j'ai fixé les bois aux alentours et je me suis téléporté avec le gamin hors du château.

Simple comme bonjour, j'ai encore prouver que j'étais le meilleur pour kidnapper les enfants nobles. Je sens confusément que je n'ai pas trop intérêt à me vanter de cet exploit, c'est dommage. Autant en profiter dans mon journal : quel talent, je suis vraiment..., je suis vraiment phé-no-mé-nal ! Et dire que les autres mages m'accusent de leur manquer de respect ; je respecte seulement les actes, et j'en vois pas beaucoup de leur côté !

Le voyage de retour fut paisible. Les fées tinrent parole, et l'échange entre le fils du Duc et les autres otages se déroula aussi sans anicroche. J'anticipe un peu, mais comme nous le craignions, le Duc de Bourgogne n'arrêta pas la construction de sa forteresse. J'espère seulement qu'aucun innocent ne sera plus concerné par cette dispute.

Je suggèrerais bien à notre alliance de contacter le Duc de Bourgogne et de lui proposer notre aide pour retrouver son fils, mais le mieux est parfois l'ennemi du bien. Autant en rester là, nous avons freiné l'escalade du conflit sans se faire repérer par l'ordre d'Hermès ou le Duc de Bourgogne.

Pour être honnête, et à ma grande surprise, Gregorius eut lors de cette aventure une excellente idée : donner de l'eau bénie du puits de Fontenay au potier afin de le guérir de sa folie. Je ne pensais pas que cela marcherait, croyant que l'eau ne guérissait que les blessures physiques, mais les premiers résultats sont bons. Comme quoi, il ne faut pas désespérer, même un indécrottable catholique peut se rendre utile !

_________________
In blackest day or brightest night, watermelon, cantaloupe, yadda-e-yadda,erm..., superstitious and cowardly lot, with liberty and justice for all !


Dernière édition par Makkari le Ven 18 Juil - 15:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Makkari
Légende
Légende
Makkari

Nombre de messages : 934

Transition et S6 : faits, fées et effets Empty
MessageSujet: Re: Transition et S6 : faits, fées et effets   Transition et S6 : faits, fées et effets Icon_minitimeVen 18 Juil - 15:20

Résumé fini, je peux gratter 1 en Scribe  Smile ?

_________________
In blackest day or brightest night, watermelon, cantaloupe, yadda-e-yadda,erm..., superstitious and cowardly lot, with liberty and justice for all !
Revenir en haut Aller en bas
akodosho
Avatar
Avatar
akodosho

Nombre de messages : 4035

Transition et S6 : faits, fées et effets Empty
MessageSujet: Re: Transition et S6 : faits, fées et effets   Transition et S6 : faits, fées et effets Icon_minitimeVen 18 Juil - 16:26

Oui Wink

Et pour le potier (qui a un prénom ^^), vous avez utilisé la technique dite de la "trempette"

Transition et S6 : faits, fées et effets Roger-rabbit-5

_________________
Reprends donc un oréo, Guy.
Black Canary.
Revenir en haut Aller en bas
http://warhammer2.tharaud.net/
Tax Collector
Avatar
Avatar
Tax Collector

Nombre de messages : 4861

Transition et S6 : faits, fées et effets Empty
MessageSujet: Re: Transition et S6 : faits, fées et effets   Transition et S6 : faits, fées et effets Icon_minitimeVen 18 Juil - 23:33

Le journal d'Amaël...

Transition et S6 : faits, fées et effets Menestrel4blc
Transition et S6 : faits, fées et effets Coffre
Transition et S6 : faits, fées et effets Sketch-blacksmith--large-1091741422-msg-9035-2
Transition et S6 : faits, fées et effets AceKjAooi
Transition et S6 : faits, fées et effets Dessin_coloriage_sorciere_avec_marmite
Transition et S6 : faits, fées et effets Dessin-ronde-enfants
Transition et S6 : faits, fées et effets An_elf_and_halian_line_up
Transition et S6 : faits, fées et effets Tour
Transition et S6 : faits, fées et effets Baby-jesus-in-a-manger-coloring-page
Transition et S6 : faits, fées et effets AceKjAooi

_________________
Vaisseau spatial !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Transition et S6 : faits, fées et effets Empty
MessageSujet: Re: Transition et S6 : faits, fées et effets   Transition et S6 : faits, fées et effets Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Transition et S6 : faits, fées et effets
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transition et S6 : faits, fées et effets
» Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}
» [PV] Plus dure sera la chute.. {Ika}
» Retour (PV: la baronne)
» LA TOUR DE PISE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Salonaise des Jeux de Simulation :: Akodosho :: Ars Magica-
Sauter vers: